Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Languedoc-Roussillon / À Béziers, quand la culture rime avec vivre ensemble

À Béziers, quand la culture rime avec vivre ensemble

Pour la deuxième année consécutive, l’antenne Léo Lagrange Méditerranée de Béziers a invité ses stagiaires bénéficiaires du RSA à participer au dispositif de la caravane des mots. À partir du mot « fada », chacun.e s’est investi.e dans la pièce de théâtre créée pour l’occasion, avec à la clé, un sentiment de fierté salvateur.

Un petit Léo qui va voir son papet du côté d’Aubagne, une rencontre avec un végan, un abbé, un musulman, une non-voyante, une institutrice et des gitans, il n’en fallait pas plus pour mettre en scène une pièce de théâtre de marionnettes autour du mot « Fada » et ainsi aborder avec humour le thème de la différence et du vivre ensemble. L’accent du midi et le chant des cigales accompagnent dignement les dialogues truculents de cette parodie de Pagnol qui a su mobiliser une troupe d’une trentaine de personnes et leur redonner confiance.

L’origine du projet

C’est l’équipe de l’antenne Léo Lagrange Méditerranée de Béziers, emmenée par Chantal Viotte, coordinatrice pédagogique de l’action Appui Objectif Projet, qui a initié la démarche : « Au lendemain des attentats de Charlie, j’ai entendu parler de la Caravane des mots et je me suis dit que c’était l’occasion de travailler sur le malaise et la méfiance que ressentait notre public, jusque dans la rue. Cette première année, nous avons travaillé sur le mot Amalgame. » Après une série d’ateliers de réflexion et d’écriture autour des valeurs de tolérance, de laïcité et d’ouverture aux autres, trois saynètes ont ainsi été créées et ont vu la création du personnage central, le petit Léo et de sa marionnette. Le petit Léo a vocation à incarner les valeurs de notre mouvement et particulièrement la fraternité, la solidarité, la laïcité, la tolérance et le vivre ensemble. La première saynète invitait à découvrir les gens du voyage par-delà les clichés, l’autre proposait d’adopter le sourire comme une nouvelle arme contre l’indifférence et la troisième abordait la question du lien entre les religions et notre République. Grâce aux marionnettes manipulées à vue, même ceux.celles qui ne maîtrisent pas la lecture peuvent participer et être sur le devant de la scène.

Nous sommes tous le Fada de quelqu’un

En 2016, forts de cette première expérience réussie, le travail s’est poursuivi autour du mot « Fada », évocateur de la relation à l’autre, à sa différence, et du constat que nous sommes tous, quelque part, le « fada » de quelqu’un. Huit ateliers philo portant sur « L’autre et sa différence », animés par Daniel Mercier, Marie Pantalacci et Michel  Tozzi, et trois ateliers autour de l’œuvre de Pagnol, animés par Cécile Mahé, ont servi de base à l’élaboration du scénario. La pièce se veut porteuse d’un message de fraternité en réponse à la violence. Le choix d’un mode humoristique, parodiant la trilogie de Pagnol, permet de dire les choses de manière sereine.
À présent que la pièce est terminée, les représentations se multiplient. Deux représentations ont déjà eu lieu et une prochaine est prévue à la médiathèque de Béziers, dans une véritable salle de spectacle, le 20 mai prochain.
La troupe espère continuer de jouer le spectacle localement et pourquoi pas, dans les collèges et lycées pour susciter le débat.

La culture comme levier d’insertion

C’est une véritable fierté pour les stagiaires bénéficiaires du RSA qui font vivre le projet. Chacun.e a pu participer selon son envie et sa possibilité : participation aux ateliers philo, création des marionnettes, apports de matériaux, etc. Aux dires de certains référents uniques qui les suivent, « les gens sont transformés ». Menés dans le cadre du dispositif Appui Objectifs projets financé par le conseil départemental, cette initiative qui n’était pas prévue à l’origine dans la convention, est couronnée de succès. « Nous avons la conviction que la culture constitue un levier d’insertion facilitant la reprise d’autonomie, tout en travaillant aux savoirs de base. » explique Chantal Viotte. L’aventure de la pièce « Tous des fadas » en est la preuve par l’exemple.

En savoir plus sur le projet

L’antenne de Béziers Léo Lagrange Méditerranée

  • Accompagnement à la scolarité
  • Soutien à la parentalité
  • Vacances en familles
  • Appui Objectif Projet
  • Consommation

Télécharger la brochure

 

Contact:

17 avenue Alphone Mas

34 500 Béziers

Social: 04 67 28 25 70

Consommation: 04 67 36 58 14


Vers le haut