Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ LE DOSSIER / Accueil de 25 réfugiés au CAO de Saint-Beauzire

Accueil de 25 réfugiés au CAO de Saint-Beauzire

DSC01091

La Fédération Léo Lagrange mobilisée pour l’accueil des réfugiés

 

PRISE DE POSITION / Accueil des réfugiés: la Fédération Léo Lagrange se mobilise

 

PRISE DE POSITION / Accueil de réfugiés au centre Léo Lagrange de Saint-Beauzire

 

APPEL AUX DONS / Solidarités Réfugiés

 

REPORTAGE / Accueil de 25 réfugiés au CAO de Saint-Beauzire

 

REPORTAGE / Le démantèlement de la « jungle » de Calais expliqué par Les petits citoyens

 

REPORTAGE / Le quotidien des réfugiés accueillis au centre Léo Lagrange de Saint-Beauzire

 

REPORTAGE / La boxe s’invite à Saint-Beauzire

 

Le 25 octobre 2016, 25 personnes de nationalité afghane et soudanaise sont arrivées au Centre d’accueil et d’orientation de Saint-Beauzire (43), géré par Léo Lagrange Centre Est.

De novembre 2015 à fin avril 2016, le centre d’hébergement de Saint-Beauzire (43), géré par Léo Lagrange Centre Est, a accueilli une soixantaine de personnes de nationalité afghane, irakienne, iranienne, tchadienne et soudanaise. La mise à disposition de ses locaux concrétisait le souhait de la Fédération de s’engager dans l’accueil des réfugiés en France. Forte de cette expérience réussie, cette action se poursuit. Depuis le 1er octobre, pour une durée de 9 mois, le centre d’hébergement de Saint-Beauzire est devenu un Centre d’accueil et d’orientation (CAO) , habilité à recevoir 50 personnes.

« L’accueil des réfugiés est un sujet qui ne peut pas laisser indifférent un mouvement d’éducation populaire comme le nôtre », commente Didier Luce, délégué territorial à l’animation Léo Lagrange Centre Est et directeur du CAO.

Organiser la vie au Centre
Au-delà d’un logement digne, la Fédération Léo Lagrange subvient aux besoins essentiels des personnes accueillies (nourriture, sécurité, confort) et met en place un programme d’animations (cours de français, activités culturelles et sportives, notamment avec l’Union nationale sportive Léo Lagrange, navettes régulières en direction de Brioude, repas solidaire mensuel…) avec le concours d’une cinquantaine de bénévoles. Désormais, la Fédération Léo Lagrange assure également l’accompagnement social et sanitaire : rédaction de demandes d’asile, ouverture des droits à la santé. « Deux intervenantes sociales accompagnent les réfugiés dans leurs démarches administratives », explique Raphaëlle Courtial, coordinatrice du CAO de Saint-Beauzire. « Elles effectuent aussi une évaluation psychosociale de chacun d’entre eux et alertent nos différents partenaires si besoin est. » L’action de la Fédération Léo Lagrange s’inscrit dans une forte logique partenariale que ce soit pour l’accompagnement social (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration, préfectures de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme, Plateforme d’accueil des demandeurs d’asile, Permanence d’accès aux soins de santé de Brioude…) ou pour la vie quotidienne (Croix-Rouge, associations du territoire, bénévoles…).


Vers le haut