Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Collectivités / La culture à portée de tou.te.s

Paroles d'élu.e.s La culture à portée de tou.te.s

© Benjamin Géminel

Implanté dans la ville de Roye (80) et géré par Léo Lagrange Nord-Île-de-France, le centre socioculturel Léo Lagrange entretient un lien privilégié avec son environnement et les habitant.e.s. Au travers de nombreuses actions menées auprès des enfants et des familles, le centre s’impose comme partenaire indissociable de la vie locale. C’est ce qu’explique Jacques Fleury, maire de Roye, dans cet entretien accordé à l’ouvrage « Paroles d’élu.e.s – Ils font confiance à la Fédération Léo Lagrange ».

Entretien avec Jacques Fleury, maire de Roye


Roye – Somme
6 255 habitant.e.s – Commune rurale

Quel est le cadre du partenariat entre la ville de Roye et la Fédération Léo Lagrange ?
Nous avons un partenariat avec Léo Lagrange pour l’animation de la politique culturelle de la ville et celle des activités de loisirs. Nous travaillons avec la Fédération Léo Lagrange sur l’encadrement des loisirs des jeunes, de tout âge. Il s’agit à la fois des temps extrascolaires, après l’école et durant les vacances, mais aussi des nouvelles activités périscolaires. Léo Lagrange organise également les animations culturelles de la ville au sein du centre socioculturel de Roye.

Quels sont pour vous les points forts de ce partenariat ?
Au départ, lors de notre commande initiale, nous avions émis la volonté d’avoir sur la ville des activités de loisirs éducatifs. À une époque, nous avions une maison de jeunes sur la ville, mais les activités étaient somme toute très simples avec un encadrement bénévole. Pour nous il fallait améliorer tout cela. Il nous fallait des animateur.rice.s professionnel.le.s. Nous voulions faire évoluer les activités offertes aux jeunes avec une plus-value éducative.

Quel regard portez-vous sur les activités que mène Léo Lagrange au sein du centre socioculturel ?
Sur le centre socioculturel, le partenariat est arrivé naturellement. Léo Lagrange gérait déjà les activités de loisirs, et la Fédération nous a fait une proposition pour l’animation du centre. il offre à la fois des capacités d’accueil, d’encadrement. On y mène des animations culturelles liées aux valeurs de la Fédération Léo Lagrange, c’est-à-dire l’accès à la culture pour tou.te.s et l’émancipation avec comme socle d’action l’éducation populaire.

Nous voulions faire évoluer les activités offertes aux jeunes avec une plus-value éducative.

PLEIN PHARE SUR LA CULTURE

Le centre socioculturel Léo Lagrange cultive son identité autour de la diffusion de spectacles vivants, par ses accueils périscolaires et de loisirs mais aussi par une proposition diversifiée d’ateliers. Son objectif est de créer des espaces de convivialité, des temps forts entre les habitant.e.s en favorisant le vivre ensemble. Parce que la culture n’est pas accessible à chacun.e immédiatement, il est primordial pour les équipes d’animation du centre de faciliter son accès à tou.te.s. Tout au long de l’année, l’équipe va à la rencontre de la population notamment les plus jeunes.

Focus sur…

Le centre socioculturel Léo Lagrange :
> accueils périscolaires et nouvelles activités périscolaires
> accueil de loisirs
> programmation culturelle
> plus de 600 adhérent.e.s
> 475 usager.ère.s régulier.ère.s

Le mot de…
Émilie, maman de trois enfants
Nous sommes, mes trois enfants de 6, 8, 10 ans et moi-même, des usager.ère.s du centre socioculturel. Nous participons à plusieurs activités et animations proposées par le centre. Par exemple, nous assistons aux spectacles proposés en famille. Les enfants participent également aux activités extra-scolaires comme l’éveil corporel pour les plus petits, le cirque ou encore la danse. Et chaque année voit son lot de nouveautés, comme le développement depuis l’année dernière d’un atelier parents-enfants le matin, en lien avec le spectacle proposé l’après-midi.

ISBN : 979-10-94284-04-9
64 pages
Format : 20 x 23,9 cm
Prix public : 15 €
© Les Éditions Léo Lagrange

Lire la version numérique du livre :


Vers le haut