Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Toute l'actualité / Comprendre les enfants connectés pour devenir des parents 2.0

Comprendre les enfants connectés pour devenir des parents 2.0

Le 19 janvier dernier, Sylvain Martini, délégué territorial à l’animation à Léo Lagrange Ouest et auteur de Les naïfs numériques, était l’invité du Social Média Club France pour le débat Comprendre les enfants connectés pour devenir des parents 2.0 aux côtés de Laurence Allard (Lille 3), Jérémie Clévy (Melty) et Thomas Rohmer (OPEN). Retour sur cette discussion faisant écho au 26e Congrès de la Fédération.

Le rapport au numérique des jeunes a tendance à inquiéter les parents, en témoigne les actualités de la fin de l’année 2017. En décembre 2017, le ministre de l’Éducation français a annoncé vouloir renforcer l’interdiction des téléphones portables dans les collèges et lycées. Puis, le gouvernement a présenté un projet de loi définissant une « majorité numérique » à seize ans, en dessous de laquelle l’autorisation des parents serait obligatoire pour s’inscrire sur un réseau social. Enfin, outre-Atlantique, plusieurs ex-cadres de Facebook ont exprimé publiquement leurs inquiétudes sur les objectifs et méthodes du réseau social, l’ancien vice-président en charge de la croissance des audiences affirmant qu’il interdisait aujourd’hui Facebook à ses propres enfants.

Génération Z, génération C, IGen … les néologismes abondent pour tenter de définir les pratiques numériques des jeunes, même si l’on ne connait pas toujours la signification de ces termes et à quoi ils correspondent. Cette tendance à donner des réponses générales à des usages complexes, et tous différents des uns des autres, relèverait avant tout une inquiétude face à la méconnaissance du sujet.

Selon l’étude de Common Sense Media, seulement 17% des parents interrogés mettent en place des règles par rapport aux contenus que leurs enfants ont le droit de regarder ou non. La nécessité d’accompagner et de cadrer semble plus présente que jamais. Dans son travail, Sylvain Martini accompagne, d’ailleurs, de nombreux parents sur ces questions, avec des animateurs et des groupes de parole dans lesquels il fait intervenir des spécialistes sur le sujet. Durant le débat, il a, d’ailleurs, rappelé « que dans la majorité des cas, on s’aperçoit quand les parents sont inquiets, c’est qu’ils ont offert un smartphone à leur enfant très jeune. Nous essayons de les responsabiliser, sans les stigmatiser ».

Pour l’auteur du livre Les naïfs numériques « Ces cinquante dernières années, à chaque fois qu’il y a eu un nouvel objet technologique un peu perturbant, les jeunes s’en sont emparés, et les adultes se sont interrogés sur leur niveau de maîtrise. Or il y a une ambivalence sur la maîtrise. Certes ils bidouillent mieux que nous, mais par contre ils ne maîtrisent pas les contenus : qui est-ce qui s’exprime, sur quel support et dans quel but ? C’est notre rôle de les accompagner dans cette compréhension ». Il conclut en rappelant que « ce sont des outils qui leur permettent pour certains de sortir de l’environnement qui parfois est très contraignant ! je pense par exemple à des mômes qui vivent en milieu rural et qui n’ont pas forcément accès à la mobilité. Aujourd’hui Internet, le smartphone, leur permettent d’être un peu ailleurs même si ce n’est pas physiquement »

Qu’est- ce que le social media club ?

Réseau de professionnels, le Social Media Club France organise des temps d’échanges d’expertises entre pairs sur les thèmes structurants du numérique. L’objectif est de partager ces expériences, identifier, formaliser et diffuser les bonnes pratiques et faire ainsi progresser le marché des médias sociaux, promouvoir des standards, encourager la transparence et l’éthique de ses pratiques.

À la veille du 26e Congrès Léo Lagrange portant sur l’avenir et les mutations technologiques, il est apparu nécessaire à la Fédération d’établir un partenariat avec l’association.


Vers le haut