Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Pays de la Loire / Devenir citoyen par la mobilité européenne

Devenir citoyen par la mobilité européenne

leo-lagrange-portfolio-triptic-05
Dans le cadre de la 4e convention thématique Léo Lagrange, c’est sur le thème « Devenir citoyen par la mobilité européenne » que l’ensemble des membres du réseau Léo Lagrange ont été invités à réfléchir à Nantes le 29 avril dernier. En présence de partenaires associatifs européens, des ateliers dynamiques autour des représentations de l’Europe et du monde, des témoignages de jeunes, des projections de films valorisant les projets de mobilité européenne, une présentation des dispositifs existants ainsi qu’une table-ronde ont rythmé la journée.

« Construire l’Europe, c’est faire des Européens. C’est notre travail en tant qu’association d’éducation populaire », a lancé Corinne Bord, vice-présidente de la Fédération Léo Lagrange, en introduction de la journée. « Cette convention est centrée sur un thème cher à la Fédération Léo Lagrange : la mobilité et la citoyenneté. Notre travail en tant que mouvement d’éducation populaire est de favoriser les échanges et la découverte de l’autre. » Pour cette quatrième convention thématique, la Fédération Léo Lagrange a accueilli à Nantes une cinquantaine d’administrateurs, bénévoles, usagers et salariés. Des partenaires associatifs européens (Arbeit und Leben, Porta Nuova) et l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) étaient également présents. « La mobilité, ce n’est pas seulement bouger, c’est aussi confronter sa vision du monde à l’autre », a introduit  Béatrice Angrand, secrétaire générale de l’OFAJ. « La Fédération Léo Lagrange connaît l’importance d’investir dans la mobilité. Accompagner les jeunes dans la construction d’un projet de mobilité, c’est les rendre acteurs de leur vie. »

Qu’est-ce que l’OFAJ ?

Après les discours d’ouverture, les participants ont pris part à des ateliers ludiques autour des représentations « C’est quoi un Européen.ne ? » La matinée s’est poursuivie avec la présentation de trois vidéos retraçant les expériences de mobilité en Suède, Slovaquie et Irlande de jeunes accompagnés par les pépinières d’initiatives jeunesse nantaise, l’EclectiC et le TriptiC, gérés par Léo Lagrange Ouest. Des jeunes ont ensuite témoigné de leur expérience et échanger avec la salle.

DSC02028

Nina, 18 ans, est partie en vacances avec des amies à Malaga en Espagne via le dispositif jeunesse ANCV/SOLEO, né du partenariat entre l’Agence nationale pour les chèques-vacances et la Fédération Léo Lagrange, qui permet de soutenir les projets de vacances par un accompagnement méthodologique et une aide financière. « C’était mon premier voyage en autonomie ! », raconte Nina. « C’est une expérience très enrichissante qui m’a appris à me débrouiller et m’a donné l’audace de postuler pour travailler à l’étranger. » Rosine, 19 ans, et Mouzna, 21 ans, ont pris part à l’aventure Mobi+, un dispositif qui permet aux jeunes de vivre une première expérience de stage à l’étranger, dans des domaines adaptés à leurs projets professionnels et ce, durant 5 semaines. « J’ai pris confiance en moi et je suis désormais beaucoup plus à l’aise en anglais », raconte Rosine. « Cette expérience m’a fait sentir Européenne. J’ai envie de découvrir de nouveaux pays européens ! », complète Mouzna. Rafaela, 29 ans, en service volontaire européen (SVE) pour Léo Lagrange Nord-Ile-de-France a également apporté le témoignage de son expérience. « En Italie, nous n’avons pas de dispositif de mobilité mais, grâce au SVE, j’ai pu avoir l’opportunité de vivre une expérience professionnelle an France. »

DSC02048

L’après-midi a été consacrée à une table ronde sur la manière de favoriser la mobilité en Europe et sur les gestes professionnels en faveur de la mobilité. Les associations allemande « Arbeit und Leben » et italienne « Porta Nuova » ainsi que l’OFAJ ont présenté leurs actions et travail en ce sens. Des échanges avec les participants de la convention s’en sont suivis. « Nous faisons de l’insertion à la fois professionnelle et sociale des jeunes à travers ces dispositifs de mobilité », témoigne Céleste Girard, Coordinatrice de a Pépinière 15-25 de Saint-Priest (69), gérée par Léo Lagrange Centre Est. « C’est un parcours qu’il faut tisser. La mobilité est à la fois un tremplin et un levier pour initier ou poursuivre un parcours d’engagement ! »

DSC02052


Vers le haut