Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Alsace-Lorraine / Discriminations, de quoi parle-t-on ?

Discriminations, de quoi parle-t-on ?

@Benjamin Géminel

A Saint-Max (54), les 17 et 18 septembre 2015, des salariés du centre social Jéricho, géré par Léo Lagrange Centre Est, ont suivi une formation sur les discriminations, assurée par « Démocratie & Courage ! », le programme de lutte contre les discriminations et d’éducation à la citoyenneté de la Fédération Léo Lagrange.

« Nous allons visionner ensemble trois courts-métrages. Dites-moi ce qui, selon vous, peut être ou non considéré comme de la discrimination ? », demande Aurore Lab, formatrice pour « Démocratie & Courage ! », aux salariés du centre social de Jéricho. Un débat s’en suit.

Ils reviennent sur chaque scène: l’entrée en boîte de nuit, le contrôle de police et l’entretien d’embauche. L’objectif est de démêler ce qui relève ou non de la discrimination, du préjugé ou du ressenti. « Nous essayons de décoder les attitudes, les situations de tous les jours », explique Aurore. « La discussion s’enclenche autour des saynètes présentées dans les films puis s’étend à des situations auxquelles ont pu être confrontés les professionnels. »

Une formation dynamique et proche du terrain
A l’aide de nombreux supports ludiques et interactifs (films, jeux…), les salariés du centre social identifient et analysent ce qu’est une discrimination. Ils en définissent les contours étymologiques, psycho-sociaux et législatifs. La seconde journée se concentre, quant à elle, sur des mises en situation, des moyens concrets d’action, des outils pédagogiques…

@Benjamin Géminel

Pour l’heure, le débat s’installe. « Peut-on résumer une personne à un acte, une attitude ? Cela peut être très enfermant et réducteur, non ? », interroge Aurore, qui rappelle la complexité du sujet. « Il est possible d’avoir un comportement discriminatoire sans être raciste. Nous devons bien garder en tête que nous avons tous un travail à faire sur les étiquettes que nous collons. » De nombreux thèmes et notions sont abordés tout au long de la journée : le sexisme, l’homophobie, les types de discriminations (actives, passives et de détournement), la différence entre discriminant et discriminatoire… Afin de coller à la réalité du terrain, de nombreux allers-retours sont effectués entre théorie et situations réelles. La journée de formation se termine sur la discrimination de détournement et sur la tolérance. « Peut-on tout accepter ? », questionne Aurore.

Identifier et employer les bons termes
Le centre social Jéricho a souhaité faire appel à « Démocratie & Courage ! » suite aux événements de janvier 2015. « Nous sommes confrontés aux préjugés et aux discriminations au quotidien », explique Enrico, responsable enfance-jeunesse au centre social Jéricho. « En tant que responsable adulte-famille, je peux être amenée à gérer des conflits et discriminations. Cette formation me donne des outils de réflexion et d’actions. Ce sont autant de clés pour désamorcer des situations  », abonde Alexandra. « En effet, les discriminations sont fréquentes et peuvent survenir à tout moment, il est important de savoir réagir », complète Rémi, directeur du centre social.

Cette formation est aussi l’occasion de créer une dynamique au sein de l’équipe du centre social. « Nous réactualisons nos savoirs, nos connaissances et nous discutons de ce que chacun met derrière les mots », explique Enrico. « C’est bien de pouvoir prendre ce temps en équipe afin de décortiquer, de mieux analyser et de revenir sur des situations auxquelles nous avons dû faire face… », poursuit Thierry, animateur multimédia et ado-jeunesse. « Une petite piqure de rappel théorique ne fait pas de mal. C’est important d’utiliser les bons mots », ajoute Alexandra. « Ce type de formation nous permet ensuite d’engager le dialogue avec les jeunes et de transmettre aux animateurs de notre structure les outils acquis à l’occasion de la formation », précise Enrico.

@Benjamin Géminel

Un panel de formations et de publics touchés
« Depuis huit ans, il existe des formations pour adultes mises en place par « Démocratie & Courage ! », explique Aurore. « Initialement, c’était une demande de la ville de Besançon. Nous l’avons ensuite développée en interne. Nous continuons à travailler avec la ville de Besançon en animant notamment deux formations annuelles sur le vivre ensemble. Le profil des stagiaires est varié : modérateurs de quartier, cadres de la mairie, animateurs ou encore enseignants… » La formation a fait des émules. D’autres communes de Bourgogne Franche-Comté ont fait appel à « Démocratie & Courage ! » pour former leurs équipes.

Séduit par le principe, l’équipe du centre social Jéricho ne s’est pas arrêtée là. Le 10 novembre 2015, une soirée projection-débat autour des préjugés et du racisme, animée par « Démocratie & Courage ! », a été organisée. Habitants, usagers et partenaires ont ainsi pu débattre. « Entre 20 et 30 personnes étaient présentes », raconte Rémi. « En tant que centre social, nous organisons des rencontres citoyennes afin d’informer et d’échanger autour de questions d’actualité. » Une seconde formation à destination des salariés, également assurée par « Démocratie & Courage ! », a eu lieu les 12 et 13 novembre 2015. Elle portait cette fois-ci sur la violence et le vivre ensemble. Au-delà du contenu des formations, l’objectif est également de faire connaître le programme « Démocratie & Courage ! » au sein du réseau Léo Lagrange. « Par ailleurs, cela pourrait être aussi intéressant de faire intervenir « Démocratie & Courage » auprès de notre public », conclut Alexandra.

Forte de son projet éducatif, la Fédération Léo Lagrange s’engage dans la lutte contre les discriminations et l’exclusion. C’est pourquoi depuis 2002, elle anime en France le programme d’éducation à la citoyenneté et contre les discriminations « Démocratie & Courage ! » (D&C !).

Dans ce cadre, elle forme de jeunes volontaires pour intervenir en binôme, lors de journées thématiques, dans les classes de collèges et lycées, à partir de principes de pédagogie participative. Par l’échange et le jeu, ils amènent les élèves à mettre à jour les mécanismes des stéréotypes, des normes et des discriminations. C’est une sensibilisation des jeunes par les jeunes, loin des cours magistraux et moralisateurs.

 

A ce jour, quatre thématiques d’intervention sont proposées au plan national :
– « Préjugé, quand tu nous tiens ! », sur le racisme
– « Le Respect, c’est mutuel(le) ! », sur le sexisme et l’homophobie
– « Pour vivre ensemble, faisons un pas ! », sur la violence
– « Décodons les médias ! », sur l’éducation aux médias

 

Coordonnées picto Pour En savoir plus:  democratie-courage.org

 

 

 

 


Vers le haut