Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Toute l'actualité / EYE 2016 : 5 jeunes de Léo Lagrange à l’assaut du Parlement européen

EYE 2016 : 5 jeunes de Léo Lagrange à l’assaut du Parlement européen

Europe
Le Parlement européen a ouvert ses portes, les 20 et 21 mai derniers, à près de 7 000 jeunes originaires de tous les pays de l’Union européenne. EYE 2016 proposait aux participants d’échanger des points de vue et des idées avec des décideurs européens et des intervenants disposant d’une expérience professionnelle dans des domaines très variés.

Ils étaient dix jeunes à prendre la route de Strasbourg. Cinq jeunes accompagnés engagés à Léo Lagrange Centre Est ainsi que cinq jeunes de l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) du Grand Lyon. Le nom du groupe est LEAF, feuille en anglais, résultat de l’assemblage entre les deux premières lettres de Léo et Afev. Parmi les participants à la 2ème édition du European Youth Event (EYE), Sophie Khatib, 28 ans. Globetrotteuse, cette éducatrice spécialisée a toujours gardé un pied dans l’animation. C’est ainsi qu’il y a maintenant près de deux ans, elle a intégré le conseil d’administration de Léo Lagrange Centre Est. « Une grande Fédération d’éducation populaire dont le projet porte des valeurs que je partage entièrement », confie-t-elle. L’événement EYE 2016 se présentait alors comme une belle opportunité de les défendre devant l’hémicycle européen.  « J’avais l’envie et le besoin de me rendre au Parlement européen. EYE était une formidable occasion d’échanger, de débattre et surtout de défendre mes valeurs et celles de Léo auprès des autres jeunes » poursuit-t-elle.

Une préparation en amont

Avant de se rendre en Alsace, les dix participants de LEAF se sont réunis pour se préparer à l’événement. Au programme, des réflexions et débats autour de l’Europe, les institutions ou encore la laïcité et les discriminations ! Sans oublier une rencontre avec leur marraine, la députée européenne Sylvie Guillaume. Une fois à Strasbourg, Sophie participe à des ateliers thématiques, des débats politiques ou encore à des discussions interactives. Durant l’événement, les organisateurs ont proposé plus d’une centaine d’activités. EYE 2016 a informé, diverti et surpris ses jeunes invités. Une stratégie qui porte ses fruits comme l’atteste Sophie. « Avant de participer, l’Europe me semblait très loin. De découvrir l’hémicycle, d’être actrice de l’événement, m’a rapproché de l’Europe. Aujourd’hui, elle me semble beaucoup plus près » raconte notre jeune participante. Un événement qui l’a fait grandir et prendre conscience des conséquences de certains événements politiques « Le Brexit a été une claque. Si EYE était accessible à tous, cela changerait beaucoup de choses », argumente Sophie.

© David Leseigneur

D’animateur volontaire au conseil d’administration de la Fédération Léo Lagrange

Au côté de Sophie, se trouve David Leseigneur, 25 ans, Européen convaincu. Membre de Léo Lagrange depuis 2008, il est aujourd’hui responsable du pôle extrascolaire au sein d’une Maison de l’enfance lyonnaise. « Mon parcours à Léo Lagrange a commencé il y a huit ans et fut riche. D’animateur volontaire à stagiaire au service juridique, en passant par formateur BAFA … », raconte David. Aujourd’hui membre du Conseil d’administration de Léo Lagrange Centre Est, il est engagé dans de nombreuses actions portées par la Fédération Léo Lagrange. Comme Sophie et les trois autres membres de la Fédération, il a souhaité porter les valeurs qui sont défendues par la Fédération au Parlement Européen. « Cette expérience était une formidable occasion de faire des rencontres et de réfléchir à des projets avec de nombreux acteurs européens », argumente David. « Cet événement m’a permis de découvrir d’autres fonctionnements et modes d’actions, d’enrichir ma propre réflexion et de découvrir le Parlement européen de l’intérieur. Ces deux jours ont renforcé mes convictions européennes ». Durant EYE 2016, David a choisi de participer à des ateliers et conférences qui l’inspirent et le questionnent « l’avenir de l’Europe », « Migration » mais aussi « Foi et Croyance ». « Nos échanges furent intéressants et constructifs, j’espère que le résultat se traduira par des inspirations, des projets et surtout des actes » conclut David, optimiste.

Découvrez les moments forts de EYE 2016.

 


Vers le haut