Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Bourgogne / Franche-Comté / Focus sur l’Atelier Mobilité Léo Lagrange de Dijon

Focus sur l’Atelier Mobilité Léo Lagrange de Dijon

© Fédération Léo Lagrange

L’Atelier Mobilité Léo Lagrange Dijon accompagne les jeunes dijonnais de 16 à 25 ans dans leurs projets de voyages, de volontariat ou de stage et soutient leurs initiatives en France et dans le monde. Focus sur cette pépinière d’initiatives jeunesse Léo Lagrange.

13h – Timothée Romain, responsable de l’Atelier Mobilité et Mathieu Guiraud, animateur et chargé de projet pour la structure, préparent la salle où les jeunes participent au premier rendez-vous de l’Atelier Mobilité. « L’objectif est que les jeunes que nous avons accompagnés puissent échanger, débattre et s’exprimer sur leur séjour mais aussi que nous arrivions à structurer un collectif, au-delà de l’accompagnement de projet autonome de jeunes », explique Timothée Romain. « L’idée est de créer et développer un collectif de jeunes bénévoles qui sont partis avec l’Atelier Mobilité et qui seraient prêts à être formés sur des programmes autour de la citoyenneté développé par la Fédération Léo Lagrange. »

14h sonne. Les premiers jeunes arrivent. Ils sont seize à avoir répondu à l’appel. Les jeunes voyageurs se présentent par binôme puis à l’ensemble du groupe. Les souvenirs remontent vite à la surface. Marion et Caroline ne se connaissent pas, mais la conversation bat rapidement son plein. Elles parlent de leurs expériences, de leurs souvenirs et de leurs futurs projets. « Après un service civique à la mairie de Dijon, j’ai effectué un court séjour de 4 semaines à Chypre », raconte Marion, 22 ans. « J’ai eu sept rendez-vous avec l’équipe de l’atelier pour préparer mon départ. Timothée et Mathieu m’ont rassurée et éclairée sur les démarches administratives. Ce fut vraiment une expérience magique et enrichissante. Depuis mon retour, je n’ai qu’une obsession : repartir découvrir le monde ! Grâce à l’Atelier Mobilité, je sais que rien n’est impossible ! »

© Fédération Léo Lagrange

Même son de cloche pour Karim, étudiant, qui est parti en séjour solidaire au Togo durant un mois. « J’ai découvert par hasard l’Atelier Mobilité. J’ai engagé une démarche pour les rencontrer et l’accueil a été super. Une relation de confiance s’est tout de suite installée. J’apprécie vraiment cette équipe. Il y a un Karim avant et un Karim après. Je suis revenu changé. Ce fut un séjour exceptionnel ! J’ai hâte de pouvoir repartir. »

Donner aux jeunes les moyens de réaliser un projet

Créé en 2009, l’Atelier Mobilité répond à une demande de la ville de Dijon d’irriguer la dimension internationale dans sa politique jeunesse. Espace de soutien au projet pour les jeunes Dijonnais, l’Atelier Mobilité permet aux 16-25 ans de trouver un accompagnement  pour la réalisation de leurs initiatives que ce soit dans le champ du sport, du social, de la culture, de l’artistique ou encore de la citoyenneté. « L’accompagnement de projets est un élément  central des pratiques de l’éducation populaire, puisque le jeune est acteur de son projet », explique Timothée Romain.

© Fédération Léo Lagrange
La spécificité de l’Atelier Mobilité est d’accompagner des projets qui ont une dimension de mobilité, notamment à l’international, via le dispositif d’aide au départ en vacances « ANCV-Soléo », le Fonds d’aide aux jeunes (FAJ) ou encore  le Service volontaire européen (SVE). « Je suis partie six semaines en Indonésie avec cinq amis de la fac de médecine de Dijon. Nous avons connu l’Atelier Mobilité par une association de la fac. Cette dernière avait organisé une rencontre avec Léo Lagrange. Après avoir pris contact, l’équipe nous a orienté et présenté le dispositif FLAIJ (Fonds local d’aide à l’initiative des jeunes), dont nous avons pu bénéficier. Par la suite, nous avons préparé notre voyage avec l’équipe et ce ne fut que du bonheur : Confiance et convivialité, décrivent cette équipe. A titre personnel, j’ai gagné en confiance grâce à ce séjour  et découvert une nouvelle culture », raconte Nolwenn, 21 ans.

« Nos dispositifs permettent aux jeunes de réaliser leurs rêves, de progresser, d’obtenir de nouvelles compétences, de gagner en maturité, en confiance en soi. Pour certains, c’est la première fois qu’ils partent loin de chez eux, qu’ils sont acteurs de quelque chose, voire qu’ils aillent au bout d’un projet », explique Mathieu Guiraud.

Depuis juillet 2016, l’Atelier Mobilité est labellisé Fabrique d’initiatives citoyennes. Cette reconnaissance s’appuie sur l’expertise de la structure dijonnaise en termes de moyens innovants pour l’engagement citoyen, de mobilisation des jeunes, de découverte et de rencontre par le biais de la mobilité internationale.


Vers le haut