Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Aquitaine / Handiplage : faire rimer accessibilité avec égalité

Handiplage : faire rimer accessibilité avec égalité

L’association Handiplage, basée à Bayonne, est adhérente à la Fédération Léo Lagrange depuis 2006. À travers le récit de son président fondateur, Ramon Espi, focus sur cette association engagée depuis 20 ans dans la sensibilisation et l’accompagnement des collectivités vers une accessibilité réelle des lieux de tourismes et de loisirs, notamment les plages, pour les personnes en situation de handicap.

Au départ, une envie simple : se baigner

Une aventure associative a souvent une histoire de vie pour genèse. En 1995, Ramon Espi, en fauteuil roulant suite à un accident de moto, a un désir simple : prendre un bain de mer. À une époque où les mentalités et la législation n’ont pas encore évolué, il mesure toutes les difficultés qu’ont les personnes à mobilité réduite à accéder aux plages et à profiter d’activités et de plaisirs pourtant anodins pour les valides.

Des rencontres qui ont fait avancer le projet

Dans sa quête, Ramon rencontre le personnel de l’hôpital marin d’Hendaye et sa cheffe de service, la Dr Brigitte Soudrie, qui accompagnent leurs patients handicapés à la baignade et qui l’invitent à se joindre à eux. Cette rencontre confirme au futur président de l’association que la démarche est possible, même si les moyens sont à l’époque encore rudimentaires. Autre rencontre fondatrice de l’association, celle du concepteur du Tiralo, ce fauteuil à roue amphibie qui permet de mener les baigneurs handicapés jusqu’à l’eau, dans de bonnes conditions (Robert Guiglion, du CAT l’Ensoleillade à Jurançon). Pour Ramon Espi, l’association a sa raison d’être : sensibiliser à cette problématique et démocratiser l’accès aux plages.

De la sensibilisation à la labellisation

Au fil des années et parallèlement à l’évolution de la législation sur l’accessibilité, l’activité d’Handiplage a muté. D’abord précurseur et militant sur le sujet, le travail de l’association est maintenant de sensibiliser, conseiller et accompagner les communes dans l’aménagement des plages pour les personnes à mobilité réduite.

Pour cela, l’association a mis en place le label Handiplage : pour les communes qui en expriment le soin, le label permet de donner aux usagers une information fiable sur l’équipement du site, et d’apporter une sécurité à la personne handicapée. Il existe 4 niveaux de label, en fonction des équipements et aménagements des sites : handiplagistes, sanitaires, douches, vestiaires, système audio-plage pour les non-voyants, parking…

La première plage labellisée fut celle d’Hendaye. Aujourd’hui, 70 plages françaises sont labellisées « Handiplage » et une cinquantaine d’autres sont labellisées par l’association « Tourisme et Handicap ».

Plus de 130 handiplagistes déjà formés

Et parce que la présence humaine et la rencontre sont centrales dans l’intégration des personnes handicapées, l’association organise la formation des handiplagistes : ces professionnels de centres spécialisés, ces bénévoles, ces employés communaux ou ces jeunes à la recherche d’un emploi saisonnier peuvent, une fois par an, suivre une formation de 2 jours dispensés par des bénévoles et des professionnels de santé qui informeront les stagiaires sur les différents types de handicap, sur les particularités des plages, sur les aspects techniques de la mise à l’eau des personnes en fauteuil. Entre théorie et mise en situation, l’association forme ainsi une quinzaine d’handiplagistes par an depuis 2006 (date de création de la formation suite au soutien du ministre de la Jeunesse et des Sports de l’époque, Jean-François Lamour).

Un engagement perpétuel

Cet été, Handiplage a fêté son 20e anniversaire en organisant plusieurs journées d’activités aquatiques ouvertes à toutes et tous : pirogue, surf et baignade ont rassemblé personnes en situation de handicap et « valides » dans une ambiance conviviale.Le projet de l’association est d’ailleurs de proposer plus régulièrement des journées d’activités aquatiques (plongée, surf, voile, etc)…

Pour Ramon Espi, cet anniversaire permet de mesurer le chemin parcouru et le travail réalisé mais également les progrès encore à accomplir : la sensibilisation des communes en retard sur le sujet (sur les 3000 plages françaises, moins de 150 sont labellisées), le maintien de la qualité d’accueil des plages déjà labellisées, la diversification de l’offre d’activités vers les personnes handicapées, etc…

Soutenue notamment par la région Nouvelle-Aquitaine et le département des Pyrénées-Atlantiques, l’association compte un salarié à mi-temps et une cinquantaine d’adhérents (administrateurs, bénévoles, sympathisants), engagés ensemble pour l’égal accès aux loisirs. Cette cause est centrale dans l’action de notre Fédération, et plus encore dans l’œuvre de Léo Lagrange qui nous exhortait à « ouvrir toutes les routes ». Ces routes, Ramon Espi et Handiplage nous encourage à les construire, accessibles à toutes et tous…

Ramon Espi

 

Ramon Espi est le président fondateur de Handiplage. Également bénévole pour le Comité départemental du tourisme Béarn-Pays Basque, il est évaluateur d’accessibilité dans les structures touristiques souhaitant obtenir le label « Tourisme et Handicap ». En reconnaissance de son engagement, il a reçu les insignes de chevalier dans l’ordre national du mérite le 29 septembre 2017.

Pour en savoir plus et/ou faire un don : handiplage.fr

Pour trouver un site touristique labellisé: handiplusaquitaine.fr


Vers le haut