Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Rhône-Alpes / Auvergne / La boxe s’invite à Saint-Beauzire

La boxe s’invite à Saint-Beauzire

  IMG_2300

La Fédération Léo Lagrange mobilisée pour l’accueil des réfugiés

 

PRISE DE POSITION / Accueil des réfugiés: la Fédération Léo Lagrange se mobilise

 

PRISE DE POSITION / Accueil de réfugiés au centre Léo Lagrange de Saint-Beauzire

 

APPEL AUX DONS / Solidarités Réfugiés

 

REPORTAGE / Accueil de 25 réfugiés au CAO de Saint-Beauzire

 

REPORTAGE / Le démantèlement de la « jungle » de Calais expliqué par Les petits citoyens

 

REPORTAGE / Le quotidien des réfugiés accueillis au centre Léo Lagrange de Saint-Beauzire

 

REPORTAGE / La boxe s’invite à Saint-Beauzire

 

Depuis la mi-novembre, le centre d’hébergement de Saint-Beauzire (Haute-Loire), géré par la Fédération Léo Lagrange, accueille près de cinquante personnes de nationalité afghane, irakienne, iranienne, tchadienne et soudanaise. Mahyar Monshipour et Myriam Chomaz, champions du monde de boxe, ont offert aux réfugiés, les 16 et 17 février 2016, une initiation à la boxe. Un moment d’échange, d’apprentissage et de lâcher prise !

Réunis dans la salle polyvalente du centre d’hébergement Léo Lagrange de Saint-Beauzire, les réfugiés ont visionné des vidéos de combats de boxe des deux champions. Mahyar, né en Iran et arrivé en France à l’âge de 10 ans et demi, est ensuite revenu sur son parcours.

« Au cours des discussions, nous avons évoqué la vie des réfugiés mais aussi ma trajectoire personnelle », raconte Mahyar. «  Leurs parcours font de fait écho au mien. » L’échange informel s’est concentré sur les projets des réfugiés, leur ressenti, leur vécu… Mahyar a également évoqué la citoyenneté, donné des conseils aux réfugiés pour s’intégrer et insisté sur la nécessité de l’apprentissage de la langue française.

Le lendemain, tous les réfugiés présents à l’atelier d’initiation ont pu s’adonner à la boxe toute une matinée. Un vrai temps de détente ! « Au-delà de l’aspect remise en forme et santé, le sport peut également être un moyen indirect et ludique d’apprentissage du français », témoigne Myriam, championne du monde WBC de boxe et conseillère technique nationale de l’Union nationale sportive Léo Lagrange (UNSLL).

IMG_2318

Le sport, un rôle à la fois éducatif et social
« Le sport est un prétexte pour aller à la rencontre de l’autre et lui montrer que l’on s’intéresse à lui », explique Myriam. « C’est un langage universel », poursuit Philippe Nicolino, directeur de l’UNSLL. L’Union nationale sportive Léo Lagrange défend l’idée de faire du sport autrement, de développer dans la pratique sportive les valeurs humanistes de l’éducation populaire, adoptant ainsi une philosophie en opposition au sport-spectacle. L’UNSLL prône une approche citoyenne du sport qui est mis au service de l’éducation populaire et se révèle un formidable moyen d’émancipation et d’éducation à la citoyenneté.

« Le sport peut être un outil pour se remettre en selle », ajoute Myriam. « Il faut être attentif aux publics éloignés de la pratique sportive. » Dans le cadre du plan fédéral « Citoyens du sport, tous engagés et responsables », un réseau Léo d’ambassadeurs de la citoyenneté a été lancé. Mahyar et Myriam en font tous deux partie et c’est à ce titre qu’ils se rendus au centre d’hébergement de Saint-Beauzire.

IMG_2313

La Fédération Léo Lagrange se mobilise
Fidèle à son engagement républicain et en écho aux souhaits exprimés par ses salariés et militants, la Fédération Léo Lagrange a officiellement écrit le 15 septembre 2015 un courrier adressé au Président de la République pour manifester son souhait d’agir aux côtés de la puissance publique et contribuer à l’aide apportée aux réfugiés sur le territoire français. La Fédération Léo Lagrange s’est ainsi proposé de mettre à disposition de l’État deux des sites qu’elle gère, dont le centre d’hébergement de Saint-Beauzire, le second se trouvant en Gironde.
Les services de l’État ont instruit cette proposition pour aboutir, le 28 octobre, à l’agrément du centre de Saint-Beauzire pour l’accueil d’une cinquantaine de migrants par la Préfecture de Haute-Loire. Le Maire de Saint-Beauzire et son conseil municipal ont soutenu cette initiative, votée à l’unanimité en faveur de l’accueil des migrants.

La Fédération Léo Lagrange est heureuse de pouvoir participer à l’effort national pour proposer des solutions d’accueils dignes à des personnes épuisées par des mois d’errance.

En savoir plus sur le positionnement et l’engagement de la Fédération Léo Lagrange vis-à-vis de l’accueil des réfugiés :

 

Site web pictoEn savoir plus : Réfugiés : l’éducation populaire se mobilise

 

Site web pictoEn savoir plus : Accueil de réfugiés au centre Léo Lagrange de Saint-Beauzire

 

Le plan fédéral « Citoyens du sport, tous engagés et responsables »


Ce plan fédéral vise à
(re)mobiliser formellement et collectivement le réseau Léo Lagrange sur les questions fondamentales d’éducation à la citoyenneté, et parallèlement, à concevoir, expérimenter, évaluer et formaliser des parcours d’éducation à la citoyenneté, adaptables à différents types de structures concernées par l’accueil et l’accompagnement des jeunes de 12 à 25 ans.

 

Dans le cadre de « Citoyens du sport, tous engagés et responsables », un réseau Léo d’ambassadeurs de la citoyenneté a été lancé. Les cinq premiers ambassadeurs Léo ont été dévoilés : Mahyar Monshipour, Françoise Bouvier, président de l’UNSLL, Myriam Chomaz, Géraldine Denat, responsable du secteur jeunes d’Alleins (13), géré par Léo Lagrange Méditerranée, et Sebastien Pilot, éducateur sportif au Ring grenoblois, club affilié à la Fédération Léo Lagrange. Leur rôle sera notamment de repérer et de valoriser les bonnes pratiques identifiées au sein du réseau Léo Lagrange. « La question de la citoyenneté par le sport concerne l’ensemble du mouvement Léo Lagrange », explique Françoise Bouvier. « Depuis toujours, l’UNSLL travaille sur l’éducation par le sport qui est un très bel outil de cohésion sociale. Le plan  « Citoyens du sport, tous engagés et responsables » s’inscrit dans cette démarche et vise notamment à amener les jeunes à devenir des citoyens actifs et à avoir un vrai rôle dans la cité. »

 

Site web pictoEn savoir plus sur l’Union nationale sportive Léo Lagrange : leolagrange-sport.org

 

 

 

 

 


Vers le haut