Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Toute l'actualité / La pratique professionnelle comme ligne d’horizon

La pratique professionnelle comme ligne d’horizon

PHOTO555

Sur l’ensemble du territoire, Campus Léo Lagrange propose des formations diplômantes dans le secteur socioculturel et sportif. Retour sur une formation au Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) « Animation sociale » à Villeurbanne (69).

Avec pour fond sonore de la musique relaxante Feng Shui, les stagiaires installés en cercle suivent la voix assurée de Catherine puis commentent l’atelier. Régulièrement, un stagiaire propose un temps d’animation qui permet l’échange de pratiques. Ce matin, c’est Catherine qui s’est lancée avec un atelier gym douce qu’elle mène avec certains résidents de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) où elle travaille. Depuis mai 2012, Catherine et une dizaine d’autres stagiaires suivent une formation BPJEPS « Animation sociale », assurée par Campus Léo Lagrange, avec pour option « Être capable d’initier une démarche collective contribuant, sur les territoires et espaces de vie, au maintien des liens sociaux des personnes vieillissantes et/ou handicapées ».

Âgés de 25 à 54 ans, les stagiaires viennent d’horizons divers : Salim a une licence en STAPS, Philippe a travaillé 25 ans dans la grande distribution, Amina et Rachel ont longtemps exercé comme aide-soignante.

Autant de parcours qui nourrissent  les échanges et la réflexion. « En tant qu’aide à domicile puis aide-soignante dans un EHPAD, j’ai toujours été très sensible à la place de l’animation dans les maisons de retraite. Sa place est légitime et complémentaire du soin », explique Catherine. « J’ai choisi cette formation pour développer mes compétences en animation et acquérir une méthodologie. »

Cette formation diplômante est effectuée en alternance (aussi bien en EHPAD qu’en foyer d’hébergement pour travailleurs handicapés …) et structurée en 10 unités capitalisables. Pour être titulaire du BP JEPS, les 10 unités doivent être validées. « Nous ne validons pas des connaissances mais des compétences que les stagiaires acquièrent au fil de la formation », explique Christine Chavana, responsable de formation pour Campus Léo Lagrange. Dans le cadre de leur formation, les stagiaires élaborent un projet d’animation inscrit dans leur contexte professionnel. Loin d’être un simple exercice théorique, les stagiaires le mettent ensuite en œuvre. « Mon objectif est d’agir sur mon territoire pour un mieux-être des habitants et notamment des plus âgés », explique Djamila, responsable du secteur senior d’un centre social à Lyon, qui a choisi d’axer son projet sur la manière de rompre l’isolement et de promouvoir la mixité sociale. « L’une des particularités de Campus est de valider les compétences des stagiaires exclusivement via ce projet d’animation qu’ils conçoivent, conduisent et analysent », explique Christine. « C’est un choix propre à Campus qui affirme sa volonté d’être au plus proche de la pratique professionnelle. »

Par ailleurs, les formations proposées par Campus mettent  l’accent sur l’ouverture des projets d’animation à leur territoire. L’animateur doit être en mesure de voir plus loin que sa seule structure. « Il doit être capable de conduire un projet d’animation mais également de fédérer les autres acteurs du territoire. Pour ce faire, il doit être repéré comme professionnel pivot », ajoute Christine. « J’insiste sur la nécessité de travailler avec le personnel administratif, les réseaux de bénévoles, les familles et professionnels du territoire. »

PHOTO222

Campus Léo Lagrange a été un organisme de formation pionnier dans la mise en place de formation en direction des personnes âgées et des personnes en situation de handicap. Cela fait maintenant plus de 20 ans que nous formons des animateurs vers ces publics. » Frantz Holweck, responsable de formation pour Campus Léo Lagrange

Comment garder une place aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap dans la vraie vie ? C’est l’un des fils rouges de la formation. « Notre projet de formation se construit autour de cette problématique. Nous faisons beaucoup d’aller-retour avec le projet éducatif de la Fédération Léo Lagrange qui conforte notre projet de formation », poursuit Christine. Cette formation permet aux stagiaires de porter un autre regard sur la fonction d’animateur, en lui donnant plus d’amplitude, plus de corps. « Les personnes âgées ou les personnes en situations de handicap ne sont pas uniquement des objets de soins. Il est nécessaire de mettre en avant l’humain ! », commente Christine.

La journée se clôt par une visite extérieure sur le site d’un EHPAD de Villeurbanne qui a mis en place un physio-parc à destination des résidents. « Nous organisons régulièrement ce type de visites et rencontres professionnelles », explique Christine. «Cette démarche s’inscrit dans notre logique d’ouverture et de réseaux.» Campus, toujours au plus près du terrain !

2 questions à Isabelle Koelsch, directrice de Campus Léo Lagrange

PHOTO333

Quels sont les particularités de Campus Léo Lagrange en tant qu’organisme de formation ?

Campus est en mesure de proposer un accompagnement de qualité et personnalisé à chacun des stagiaires. Le formateur s’adresse à un groupe tout en étant à l’écoute des individus. C’est l’une des forces de Campus. Par ailleurs, les formateurs pensent et construisent le contenu des formations à partir de la réalité professionnelle. La formation est un lieu d’échange des pratiques et un  temps d’apprentissage opérationnel
et ancré dans la réalité du terrain.

Quels sont les chantiers à venir de Campus Léo Lagrange ?

A travers le nouvel élan impulsé par le changement de nom et d’identité graphique, Campus Léo Lagrange souhaite gagner en visibilité. Cette volonté se traduira notamment par le développement de nouvelles passerelles au sein du réseau Léo (partenariats avec les instituts de formation Léo entre autres), ou encore
par l’approfondissement des liens noués avec Uniformation.

 

Site web pictoEn savoir plus campus-leolagrange.org

 

 

Les diplômes professionnels relevant du sport et de l’animation

Campus Léo Lagrange prépare notamment aux diplômes du ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative du niveau 5 au niveau 3 (BAPAAT, BPJEPS toutes spécialités, DEJEPS). Le BAPAAT donne accès à la fonction d’assistant animateur, le BPJEPS permet d’atteindre des postes de coordination et le DEJEPS des postes de coordination et d’encadrement dans les domaines d’activités socio-éducatives ou culturelles. Ce sont des diplômes reconnus au sein de la fonction publique territoriale.

 

Site web pictoEn savoir plus sports.gouv.fr

 


Vers le haut