Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ LE DOSSIER / Entretien sur le programme Education au Kurdistan irakien

Entretien sur le programme Education au Kurdistan irakien


L’éducation populaire au Kurdistan irakien

 

REPORTAGE / Entretien sur le programme Education au Kurdistan irakien

 

REPORTAGE / Découvrez les lauréats 2016 de la minute de Léo


REPORTAGE / Développement de l’animation péri et extrascolaire au Kurdistan irakien

La Fondation France Libertés et la Fédération Léo Lagrange ont lancé la mise en œuvre d’un programme de développement de l’animation péri et extra-scolaire dans neuf camps de réfugiés du Kurdistan irakien ainsi que l’appui à la structuration de l’éducation non-formelle à travers la création de parcours de formation d’animateurs et de formateurs certifiés par le gouvernement.

Depuis septembre 2016, Xenia Koutentaki, responsable du programme Education au Kurdistan irakien, est sur le terrain afin de veiller à la mise en œuvre de ce programme. Interview.

Peux-tu nous parler du programme que la Fédération Léo Lagrange et France Libertés mènent au Kurdistan irakien ?
L’idée est d’être sur place pour trois ans, et d’assurer la formation de jeunes animateurs.rice.s professionnel.le.s jeunesse, qui travailleront ensuite au sein de centres de jeunesse et dans les camps auprès des réfugié.e.s où notre action vise près de 5 000 enfants. Notre rôle est, d’une part, de développer, en coopération avec les acteur.rice.s jeunesse, des méthodes de pédagogie active et d’autre part, de poser les bases et les contours d’une politique jeunesse. C’est une façon de contribuer à l’avenir du pays, de partager nos savoir-faire et de les adapter aux réalités locales.

Avec qui travailles-tu sur place ?
Nous avons plusieurs partenaires sur place, notamment l’ONG locale Civil Development Organization (CDO), ainsi que des ONG internationales (Première Urgence International, Triangle Génération Humanitaire et Bibliothèques Sans Frontières). Nous coopérons également avec le gouvernement kurde.

Quels sont les objectifs de cette mission ?
Je pense que dans cette crise humanitaire, l’urgence a été donnée à la survie : refuge, nourriture, soins, aide psychologique. Mais l’humain ne survit pas qu’avec du pain. L’éducation est ce qui permet aux individus de se projeter dans le futur, et non uniquement de survivre. Ce sont nos valeurs que de leur offrir cette possibilité, de partager nos connaissances, avec les savoir-faire de chacune de nos organisations, notamment l’animation et la formation pour ce qui est de la Fédération Léo Lagrange.

Pourquoi est-il important de mettre en place des activités éducatives ?
Dans les camps, il y a très peu d’activités pour les jeunes et les enfants. L’école représente à peine quelques heures par jour. Il existe un réel besoin d’activités d’animation et de formation à l’animation. Les enfants et les jeunes sont traumatisés. A travers ces activités, nous créons des espaces où ils peuvent grandir et avoir un avenir.


Vers le haut