Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ PRESSE / Le 7 mai, votons contre le FN

Position de Léo Le 7 mai, votons contre le FN

Suite aux résultats du 1er tour de l’élection présidentielle française, la Fédération Léo Lagrange publie un communiqué dans lequel elle appelle tou.te.s les citoyen.ne.s à se rendre aux urnes le 7 mai prochain et faire barrage au Front national en votant Emmanuel Macron.

Paris, le 28 avril 2017

Que s’est-il passé pour qu’à 15 ans d’intervalle, la présence du FN au second tour de l’élection présidentielle passe du choc mobilisateur le 21 avril 2002 à la quasi-indifférence ou acceptation ?

La réponse réside pour beaucoup dans le niveau de défiance jamais atteint qui caractérise le lien entre les citoyen.ne.s français.e.s et leurs représentant.e.s politiques. Les gouvernements de droite et de gauche se sont succédé en laissant des pans entiers de la population en proie à la plus grande détresse sociale. Les fractures se sont creusées dans notre pays entre les villes et les campagnes, les jeunes et les vieux, les éduqués et les non-éduqués, les actifs et les inactifs,…

Dès lors, le résultat de ce premier tour, qui se traduit par la disqualification brutale des partis de gouvernement et la progression inédite des « anti-systèmes », n’est pas un choc mais l’aboutissement d’une tendance qui ne fait que suivre son chemin et que chaque citoyen.ne a anticipé. Si les acteur.rice.s politiques en responsabilité n’ont pas voulu prendre la mesure de cette réalité, d’autres s’en sont chargé et ont habilement travaillé depuis de longs mois pour en arriver là.

Aujourd’hui, les élections sont un moyen d’exprimer une envie irrésistible de renverser la table pour que tout change maintenant.

Le front républicain, lui, s’étiole.

À la Fédération Léo Lagrange, nous affirmons pourtant la nécessité absolue de le renforcer. Pour nous, le danger que représente le FN ou ses variantes idéologiques n’est à aucun autre comparable, il ne mérite aucun atermoiement. En 2017 comme en 2002, le FN est l’un des plus grands dangers pour notre démocratie, nos libertés publiques, mais aussi pour notre unité nationale et pour ce qui fait la France et son rayonnement.

À ceux.celles qui croient que le FN ne passera pas, nous voudrions dire : méfiance. Il y a des pronostics sur lesquels nous ne voulons pas parier. Que l’on vote ou que l’on s’abstienne, chacun.e tient son rôle dans l’équation finale. La dédiabolisation du FN ne doit pas faire son office.

À ceux.celles qui croient que le FN est la voix du peuple, nous voudrions dire : attention, arnaque. Et il convient à nous tous.te.s, militant.e.s de l’éducation populaire, de le démontrer au quotidien, par notre action et quand cela est possible, en dénonçant les nombreuses contre-vérités assénées par ce parti.

La Fédération Léo Lagrange appelle donc tou.te.s les citoyen.ne.s à se rendre aux urnes le 7 mai prochain et appelle à voter pour Emmanuel Macron. Notre refus du modèle de repli proposé par le FN doit s’exprimer avec le plus de force possible.

Au lendemain de cette élection, les citoyen.ne.s auront à cœur de rappeler à leurs élu.e.s les leçons de ce scrutin et de les contraindre à soigner les fractures sociales et territoriales qui traversent notre pays et dont l’incurie multiplie ces prises d’otage démocratiques. Nous les accompagnerons dans cette mission.

 


Vers le haut