Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Midi-Pyrénées / L’épicerie verte : une épicerie éphémère au cœur de la solidarité !

L’épicerie verte : une épicerie éphémère au cœur de la solidarité !

Du 13 au 17 décembre, L’épicerie verte de Tournefeuille, située dans la Haute Garonne, organisait une vente solidaire d’une collection d’objets écoresponsables dont les bénéfices serviront au développement d’un programme d’éducation au profit des enfants Yezidis du camp de réfugiés de Sharia, au Kurdistan irakien.

Tournefeuille, le 13 décembre, 18h30. Alors que la nuit enveloppe déjà les maisons du quartier résidentiel de Paderne, les premières notes d’une chanson de Bobby Lapointe se font entendre au détour d’un bosquet. Guidé par la mélodie du Poisson Fa, on s’avance vers un bâtiment lumineux, bordé d’un auvent. Derrière les vitres, de drôles d’installations végétales côtoient des équipements multimédias. Une centaine de personnes déambule joyeusement autour du lieu. Des jeunes circulent avec des plateaux chargés de tartes et de gâteaux, confectionnés dans le cadre de leur « chantier cuisine ». On boit du vin chaud et de la soupe à la châtaigne.

Lieu unique pour des expériences extraordinaires

Pas de doute, nous nous trouvons devant un lieu unique, voué à accueillir des expériences extraordinaires. Ce 13 décembre, c’est L’épicerie verte qu’on y a été inauguré, en présence des habitants de la ville, et des artisans du projet : la fédération Léo Lagrange, qui a mobilisé son fond de dotation pour le financer ; la Ville de Tournefeuille, et ses services municipaux sans le soutien desquels rien n’aurait pas été possible ; l’association de design et d’architecture Vitamine d ; et surtout les enfants, les jeunes et leurs familles.

L’environnement au cœur des réflexions

Fruit d’une réflexion sur la fragilité environnementale, la beauté et le partage, cette épicerie éphémère et solidaire est une proposition pour la Ville de demain, qui devra être à la fois verte, créative et collaborative. Du 13 au 17 décembre, L’épicerie verte a exposé et mis en vente une collection d’objets écoresponsables. Les bénéfices permettront de développer un programme d’éducation au profit des enfants Yezidis du camp de réfugiés de Sharia, au Kurdistan irakien.

Une collection imaginée par les enfants et les jeunes de la ville

Cette collection a été imaginée et conçue par plus de 5000 enfants et jeunes de Tournefeuille, guidés par Pascale Bouasson, architecte-designer, et des étudiants en architecture et design. Quelques 200 professionnels de l’enfance et de la jeunesse de Léo Lagrange ont rendu possible leur rencontre et leur travail commun.

Claudine Pepet, responsable Léo Lagrange du Service Enfance/Jeunesse de Tournefeuille, nous a présenté les différentes pièces qui composent la collection : tables potagères, murs à planter, fontaine bavarde, terrarium, vases fabriqués à partir de bouteilles recyclées, de branches ou des feuilles séchées…Chaque objet est beau, touchant ou astucieux : une très bonne idée de cadeau pour Noël !

« Le tiers lieu », incubateur des initiatives des jeunes

« L’épicerie est une des dimensions d’un projet plus large visant à réinterroger l’aménagement de l’espace public et la participation des habitants » explique Claudine Pepet. Installé au cœur du quartier, dans les locaux d’anciens commerces de proximité, le « tiers-lieu est conçu comme un laboratoire, convivial, inclusif, durable et ouvert à de nouveaux usages ».

Il accueille notamment le Point d’Information Jeunesse. Pour Michaël Garrigues, son responsable, « la Fédération Léo Lagrange, en partenariat avec la Ville de Tournefeuille, a souhaité en faire un lieu d’accueil pour les jeunes d’un genre totalement nouveau. Incubateur des initiatives des jeunes et moteur de la dynamique locale, il fonctionnera comme une plateforme de ressources, où les jeunes trouveront l‘information dont ils ont besoin, autant que comme un espace de partage, où ils pourront rencontrer les acteurs du territoire et réaliser avec eux projets innovants ».

A travers cette expérimentation, la Fédération Léo Lagrange poursuit sa mission d’éducation populaire et d’innovation sociale en faveur du vivre ensemble, de l’émancipation des personnes et du développement des territoires.

 


Vers le haut