Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Toute l'actualité / Les rencontres africaines de Dakar

Les rencontres africaines de Dakar

DSCN4537
Les rencontres africaines se sont déroulées du 6 au 12 mars à Dakar au Sénégal.
Cet événement s’est décliné en trois temps : les rencontres formatives Animateurs du développement associatif (ADA)/référents à l’international, les échanges thématiques, qui portaient cette année sur l’éducation par le sport et l’éducation à la consommation, et la convention continentale.

Les rencontres formatives des Animateurs du développement associatif (ADA)/référents à l’international ont inauguré les rencontres africaines. « Pendant trois jours, nous avons réfléchi sur la manière de structurer des espaces de loisirs en direction des enfants avec un travail important autour du projet éducatif », explique Jérémie Chomette, chargé de mission international de la Fédération Léo Lagrange. Il existe actuellement des espaces de loisirs pour les enfants au Bénin et en Côte d’Ivoire. D’autres devraient voir le jour très prochainement au sein du réseau Léo Lagrange Afrique.

Site web picto

En savoir plus sur le centre de loisirs Léo Lagrange créé au Bénin: Un accueil de loisirs au Bénin

 

Les ADA de chaque fédération africaine Léo Lagrange et les référents à l’international des cinq associations régionales Léo Lagrange ont ensuite effectué le bilan de leur activité, échangé sur leur rôle et leurs missions, présenté leurs activités et leurs difficultés sur le terrain, évoqué les projets en cours (mise en place du service civique à l’international, de projets d’échanges de volontaires Nord-Sud/Sud-Nord, de chantiers internationaux…).

L’accent a également été mis sur l’éducation par le sport et l’éducation à la consommation. Philippe Nicolino, directeur de l’Union nationale sportive Léo Lagrange, a présenté la malle de l’esprit sportif. Cette dernière, réalisée en partenariat avec l’association Les petits citoyens, permet la mise en place de parcours éducatifs, basés sur des ateliers de pratique sportive, sur la réflexion et le débat.

Ludivine Coly-Dufourt, directrice de l’Association Léo Lagrange pour la défense des consommateurs (ALLDC), a, quant à elle, présenté le projet éducatif de l’ALLDC, a évoqué les préoccupations des consommateurs français, et les a ensuite confrontées à celles des consommateurs africains. L’objectif est de constituer un kit pédagogique d’éducation à la consommation autour de problématiques qui concernent les consommateurs africains : médicaments frelatés, usage de papiers plastiques, traitements de dépigmentation….

Le temps libre à l’honneur de la convention continentale
Les représentants des fédérations Léo Lagrange en Afrique se sont réunis les 11 et 12 mars pour la convention continentale Léo Lagrange, consacrée au temps libre. Yann Lasnier, secrétaire général de la Fédération Léo Lagrange, était présent, accompagné de plusieurs administrateurs de la Fédération Léo Lagrange.

A l’image des conventions territoriales qui vont se dérouler en France au printemps, il s’agissait pour les participants à la convention continentale de travailler sur la question du temps libre. Comment peut-on le définir ? Frédéric Rosmini, président du Conseil d’éthique et membre fondateur de la Fédération Léo Lagrange, est notamment intervenu sur le temps libre en France. Un débat s’en est suivi.

Une fois encore, la convention continentale a su se montrer force de propositions. Ce rendez-vous a démontré une dynamique de mouvement du réseau africain toujours vive et créative. Rendez-vous l’année prochaine !

10

C’est le nombre de fédérations Léo Lagrange en Afrique : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Congo, Gabon, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Les conventions continentales, toute une histoire :

En mai 2008, en amont du congrès de Toulouse, qui a entériné l’internationalisation de la FLL, s’est déroulée la première convention continentale à Bamako au Mali. « La convention a à la fois symbolisé un virage politique important pour la Fédération Léo Lagrange et constitué une prise de conscience mutuelle pour tous les participants. Je pense que les représentants de la Fédération française ont pu prendre la mesure de la richesse des contributions et réaliser que l’éducation populaire était tout sauf un concept français ! », témoigne Bernard Renoult, administrateur de la Fédération Léo Lagrange. La convention continentale est devenue un rendez-vous annuel incontournable du réseau Afrique. Elle est accueillie chaque année par un pays différent du réseau : le Mali en 2008, le Burkina Faso en 2009, le Maroc en 2010, le Gabon en 2011, le Bénin en 2012, le Cameroun en 2013 et la Côte d’Ivoire en 2014.

 

 

 


Vers le haut