Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Rhône-Alpes / Auvergne / Les Rencontres nationales Soléo

Les Rencontres nationales Soléo

leo-lagrange-soleo-logo
Du 13 au 15 octobre 2015, les Rencontres nationales Soléo ont rassemblé à Bourgoin-Jallieu (38) les acteurs Léo Lagrange jeunesse sur le thème de la mobilité comme levier à l’insertion des jeunes. Trois jours durant, les participants ont échangé leurs expériences et réfléchi ensemble sur leurs pratiques pour accompagner au mieux les initiatives et projets de jeunes.

Une fois par an, les Rencontres nationales Soléo réunissent les acteurs jeunesse (16-25 ans) de la Fédération Léo Lagrange. « Ces Rencontres doivent nous permettre de nous nourrir collectivement », explique Sylvain Martini, chargé de mission jeunesse pour la Fédération Léo Lagrange. « D’une part, par des échanges de savoirs, qui peuvent porter sur la découverte de nouveaux dispositifs, de nouvelles actions, expérimentées, développées dans nos différents sites. D’autre part, par des apports « extérieurs » qui permettent aussi de prendre de la distance, de sortir du quotidien et parfois de changer notre regard sur les questions relatives à la jeunesse, toujours en mouvement. » Ces rencontres sont également l’occasion de concevoir de nouveaux projets.

Le choix de Bourgoin-Jallieu s’est imposé naturellement avec l’ouverture, cette année, d’une nouvelle pépinière d’initiatives jeunesse et de sa labellisation Soléo. Le 13 octobre, pendant les Rencontres nationales Soléo, la pépinière jeunesse de Bourgoin-Jallieu a été labellisée Soléo suite à la signature de la charte d’engagements « Soléo » par Hélène Duplat, adjointe au maire chargée des affaires scolaires et de la jeunesse, et Sylvain Martini, chargé de mission jeunesse pour la Fédération Léo Lagrange. « Je suis ravie d’accueillir ce dispositif », a lancé Mme Duplat. « Il est indispensable de démontrer aux jeunes et à leur famille l’importance de la mobilité. »

DSC00679

« L’idée n’est pas de fonctionner en circuit fermé mais bien de chercher à étoffer nos pratiques par l’échange avec d’autres acteurs », explique Sylvain Martini. Au-delà de la rencontre entre les acteurs jeunesse, ces trois jours ont accueilli de nombreux intervenants afin d’échanger aussi bien sur la jeunesse et les changements sociétaux que sur les nouvelles possibilités de financements tels que le crowfunding ou encore sur l’accompagnement au départ en vacances. Ces rencontres ont également été l’occasion d’évoquer la continuité éducative entre les Hubs, dispositif Léo Lagrange pour les 11-15 ans, et les dispositifs jeunesse Léo, ou encore de mettre en avant le programme START qui utilise la mobilité européenne comme outil d’insertion professionnelle. Échanges, débats, ateliers ont ainsi rythmé ces rencontres au riche contenu.


Vers le haut