Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Ile-de-France / Ouvrir la pratique sportive au plus grand nombre

Ouvrir la pratique sportive au plus grand nombre


Une cinquantaine de femmes, qui fréquentent le centre socio-culturel Maurice Noguès (Paris 14e), géré par Léo Lagrange Nord-Ile-de-France, ont pris part à la course la Parisienne le 10 septembre dernier.

Pour la deuxième année consécutive, la Parisienne s’est associée à la Ville de Paris pour permettre à près de 200 femmes des quartiers populaires éloignées du sport et de la course à pied, de pouvoir s’entrainer et participer pour la première fois à cette course. Ce projet s’inscrit dans le plan d’accompagnement de la candidature Olympique et a pu se réaliser grâce à l’implication forte de plusieurs centres sociaux, dont le centre socio-culturel Maurice Noguès, du Centre d’Action Sociale de la ville de Paris et des entraineurs de la Direction de la jeunesse et des sports.

Ce sont donc près de cinquante femmes du centre socio-culturel Maurice Noguès qui ont relevé le défi de courir les 7 km de la Parisienne. Dès le mois d’avril, elles ont commencé leur entraînement avec des éducateurs sportifs détachés par la mairie de Paris. Elles ont suivi 10 séances de deux heures d’activités physiques. Elles ont ainsi travaillé sur leur posture, leur respiration… Leur objectif : franchir la ligne d’arrivée !

« Cette initiative vise à inciter les femmes à avoir une activité pour elles-mêmes », explique Lise Joseph, délégué territorial à l’animation pour Léo Lagrange Nord-Ile-de-France. « Elles pensent souvent d’abord à s’occuper de leurs enfants avant de s’occuper d’elles. C’est important qu’elles pensent aussi à leur épanouissement personnel! » Une fois la course terminée, l’aventure ne s’arrête pas là. En effet, l’objectif est de les amener à pratiquer une activité physique régulière. « Parmi la cinquantaine de femmes qui a participé à la Parisienne l’année dernière, 70 % d’entre elles pratiquent désormais une activité physique pérenne », témoigne Louise. Suite au bilan de la course de l’année dernière, trois activités sportives gratuites ont été proposées aux participantes du centre socio-culturel Maurice Noguès : piscine (aucune d’entre elles ne savaient nager), yoga et activité physique. Cette année, l’expérience sera renouvelée et les participantes à la Parisienne pourront s’inscrire à une activité sportive. A suivre!


Vers le haut