Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Toute l'actualité / Plus de 10 000 € récoltés dans le cadre de la campagne « L’enfance est un droit »

Plus de 10 000 € récoltés dans le cadre de la campagne « L’enfance est un droit »


Du 24 avril au 8 juin, la Fédération Léo Lagrange et la fondation France Libertés ont lancé une campagne de financement participatif pour agir dans les camps de réfugié.e.s et de déplacé.e.s du Kurdistan irakien. Au-delà des dons individuels, l’ensemble du mouvement Léo Lagrange s’est mobilisé et l’objectif de récolter 10 000 € a été atteint et même dépassé ! Retour sur cette belle aventure collective.

Depuis 2016, la Fédération Léo Lagrange et la Fondation France Libertés portent un programme d’actions dans des camps de réfugié.e.s et de déplacé.e.s au Kurdistan irakien en mettant en place des activités pédagogiques pour les enfants et en formant des animateur.rice.s et des formateur.rice.s. C’est pour poursuivre cette action et ouvrir le programme à deux nouveaux camps, que la campagne de crowdfunding « L’enfance est un droit ! » a été lancée. Cette campagne de financement participatif a trouvé un bel écho au sein du réseau.

Les bénévoles de la Maison pour tous du Petit Charran à Valence (26) ont versé la somme de 1 800 €, collectée lors de la fête du quartier organisée les 2 et 3 juin.

 

Les jeunes du centre socio-éducatif Jules Verne à Mainvilliers (28) ont réuni la somme de 300 €. Chaque année, ces derniers mettent en place de nombreuses actions en vue de financer en partie des projets collectifs (séjours, activités, Hub sous les étoiles…). Depuis trois ans, une partie de leur cagnotte est attribuée à un projet de solidarité internationale. Cette année, c’est donc le projet « L’enfance est un droit » qui en a bénéficié !

Un autre bel exemple de solidarité : les réfugié.e.s du Centre d’accueil et d’orientation de Saint-Beauzire (43) ont créé une cagnotte dont l’intégralité a été reversée à la campagne « L’enfance est un droit »

 

Les 10 226 € récoltés vont permettre la formation de 15 animateur.rice.s issu.e.s des camps, la mise en place d’activités éducatives à destination de 1 200 enfants dans 2 nouveaux camps de réfugié.e.s et de déplacé.e.s pendant 11 mois et l’achat de matériel pour des activités pédagogiques : peinture, théâtre, lecture, danse…

Pour en savoir plus sur notre action au Kurdistan irakien, découvrez notre dossier L’éducation populaire au Kurdistan irakien

 


Vers le haut