Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ QUI SOMMES-NOUS ? / Notre vocation internationale

Notre vocation internationale

Depuis sa création en 1950, la Fédération Léo Lagrange a toujours eu une « fenêtre ouverte sur le monde ». A travers l’éducation populaire, la Fédération prône des valeurs et principes universels qui transcendent les frontières, les considérations ethniques, raciales, philosophiques, confessionnelles et politiques : la démocratie, la justice, l’égalité, la liberté, la coopération, l’économie sociale, le commerce équitable et le tourisme solidaire.

© Photo

Dès le début des années 1960, la Fédération Léo Lagrange initiait les premières formes de coopération avec les États nouvellement indépendants d’Afrique et Madagascar sous la forme d’échanges de jeunes ou de formations, puis de chantiers internationaux. Mais au-delà de l’aspect de rencontre et de partage d’expériences, la Fédération a toujours mené une réflexion plus générale, rejetant l’idée d’une coopération conçue comme une fin en soi. La Fédération Léo Lagrange s’engage à contribuer, au niveau international, à la construction d’une parole forte, responsable, de progrès et de justice sociale.

© Photo Benjamin Géminel

En 2008, le mouvement adapte ses statuts pour concrétiser son internationalisation. Désormais, les associations de droit étranger peuvent adhérer à la Fédération et participer à la vie démocratique du réseau. Pour la première fois, au sortir de son 23e congrès, le conseil d’administration de la Fédération compte un collège de représentants étrangers de 3 membres.

Cette internationalisation n’est pas un vœu pieu ou une vitrine, c’est un processus qui vise à dépasser le prisme national pour permettre à chaque personne impliquée dans le mouvement Léo Lagrange, à chaque secteur de la Fédération d’envisager ses réflexions, ses projets avec une vision internationale. L’internationalisation se traduit sur le terrain et couvre l’ensemble des champs d’action de la Fédération.

En Europe

© Photo Benjamin GéminelGrâce à son association nationale Inter Échanges, la Fédération Léo Lagrange apporte un soutien aux acteurs jeunesse qui favorisent l’autonomie et la mobilité des jeunes en Europe dans une perspective d’insertion sociale, culturelle et citoyenne (programme Leonardo, Service volontaire européen). Au plan national et en réseau avec de nombreux partenaires, elle entend participer à la construction d’une Europe ouverte, solidaire et citoyenne. Avec le soutien de la Commission européenne, des échanges et séminaires de jeunes sont développés. En partenariat avec l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), la Fédération Léo Lagrange développe depuis différentes régions des échanges franco-allemands pouvant associer des pays tiers.

En Afrique

© Photo Benjamin GéminelL’internationalisation de la Fédération Léo Lagrange en 2008 est un signal fort qui a permis d’asseoir une dynamique tournée vers la mise en réseau, le partage et la déclinaison des savoir-faire, la co-construction, la mise en lumière et en mouvement de la société civile. Elle a également permis d’affirmer l’appartenance au réseau des 11 Fédérations Léo Lagrange constituées sur le continent africain depuis la fin des années 1990.

La première d’entre elles a été créée au Cameroun en 1997. En 2000, une nouvelle Fédération Léo africaine voit le jour en Côte d’Ivoire puis au Niger, au Sénégal, au Gabon et au Congo en 2001. Se sont enfin ajoutés le Bénin, le Burkina Faso, le Maroc, le Mali et le Togo.

 Au Proche-Orient

En 2013, une convention de partenariat a été signée entre la Fédération Léo Lagrange et le gouvernement régional du Kurdistan-Irak. L’objectif est d’accompagner le ministère de la Culture et de la Jeunesse dans la mise en œuvre d’une politique jeunesse globale, en résonance avec les valeurs de l’éducation populaire, comportant des programmes de formation, des activités et des outils pédagogiques appropriés.
Une mission d’évaluation des dispositifs jeunesse d’animation au Kurdistan-Irak s’en est suivie au cours de l’été 2013. Elle traduit une nouvelle étape dans la mise en place de ce projet global de coopération entre la Fédération et le gouvernement régional du Kurdistan-Irak.

Vers le haut