Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Et aussi... / « Tout le quartier en chansons » continue son chemin

« Tout le quartier en chansons » continue son chemin

Depuis le début de l’année 2013, environ 400 habitants du quartier de Saint-Marc à Brest participent à « Tout le quartier en chansons », un projet artistique autour de la musique et du chant, coordonné, entre autres, par la Maison pour tous du Guelmeur, association affiliée à la Fédération Léo Lagrange.

PHOTO 1« Le Quartier en chansons » est un projet artistique en direction des habitants du quartier Saint-Marc à Brest. « A travers l’écriture et l’enregistrement de chansons, ce projet a favorisé les relations intergénérationnelles, a contribué à la création de lien entre les habitants et a accru le sentiment d’appartenance à ce territoire », explique Maud Vanden Driessche, coordinatrice enfance-jeunesse-famille de la Maison pour tous du Guelmeur.

Initialement, ce projet, lancé par la Maison pour tous du Guelmeur, était plus orienté vers les écoles du secteur. Le bouche à oreille aidant, ce sont près de 400 habitants qui l’ont rejoint. Des écoliers, des retraités, des actifs ou des chômeurs, des habitants d’horizons variés ont choisi de se réunir pour vivre ensemble une histoire commune dans leur quartier, une histoire qui s’écrit en musique à travers des récits, des souvenirs, des témoignages.

Sur le thème « Petits et grands, tous réunis », les habitants ont pris leur plume et 28 chansons ont vu le jour. Un texte revient sur le Brest des baraques d’après-guerre, un autre parle de l’alcoolisme, un autre encore se moque de l’image qu’ont certains du quartier Saint-Marc… Autant de tranches de vie mises en musique par l’artiste Jean-Luc Roudaut. « Ce qui nous importe avant tout, c’est l’échange en lui-même. Nous voulons montrer que chacun est riche de quelque chose ! », commente Maud.

Deux CDs ont vu le jour et trois concerts ont été donnés au cours de l’automne 2013. Le dernier concert a eu lieu le 9 février au Pilier-Rouge à Brest. « Ce projet est une véritable aventure collective et intergénérationnelle qui a de beaux jours devant elle ! », conclut Maud.


Vers le haut