Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Toute l'actualité / Trois fabriques d’initiatives citoyennes dans le réseau Léo Lagrange

Trois fabriques d’initiatives citoyennes dans le réseau Léo Lagrange

Craponne sur Arzon

Le 2 novembre 2015, Patrick Kanner, ministre de la ville, de la jeunesse et des sports lançait officiellement à Mérignac (33) le déploiement d’un nouveau dispositif : les Fabriques d’initiatives citoyennes. À ce jour, 23 projets sont inscrits dans cette démarche, dont trois au sein du réseau Léo Lagrange.

Le déploiement des fabriques d’initiatives citoyennes a été acté dans le cadre du comité interministériel pour l’égalité et la citoyenneté (CIEC) du 6 mars dernier. « Faire vivre la République, c’est participer à la vie démocratique, c’est voter mais c’est aussi participer à la vie « tout court » : s’impliquer dans sa ville, dans des activités sportives, culturelles, économiques », avance Patrick Kanner. « C’est aussi participer à la construction des politiques publiques, en s’impliquant par exemple dans un conseil citoyen. Le développement de fabriques d’initiatives citoyennes dans les territoires les plus fragiles participe de cette ambition républicaine, de cette volonté de mettre les citoyens en mouvement. »

Le principe des « fabriques d’initiatives citoyennes » consiste à transformer un lieu d’accueil du public – un équipement de quartier, un centre social – en un espace propice à la mutualisation et à la démultiplication des initiatives citoyennes et qui s’inscrive dans une dynamique partenariale forte avec l’ensemble des acteurs associatifs du territoire.

Une charte d’engagement des fabriques d’initiatives citoyennes a été élaborée par le ministère et le comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire (CNAJEP) en lien avec plusieurs grandes associations nationales, dont la Fédération Léo Lagrange. « Nous portons une attention toute particulière au CNAJEP à la co-construction des politiques publiques et à la coopération inter associatives. Et dès le départ nous avons considéré que la fabrique d’initiatives citoyennes était un levier possible pour développer les deux », a avancé Daniel Frédout, président du CNAJEP, dans son intervention lors du lancement des fabriques à Mérignac.

Le centre social de la Belle de Mai à Marseille, le centre social CYPRES du Pays de Craponne (43) et le centre socioculturel Maurice Noguès à Paris (14), sont les trois structures, gérées par la Fédération Léo Lagrange, qui ont été désignées comme fabrique d’initiatives citoyennes.

La fabrique s’appuie sur les démarches et les méthodes de l’éducation populaire. Elle intervient sur :
– le renforcement du lien social et de la citoyenneté de proximité ;
– le dialogue intergénérationnel et interculturel ;
– l’engagement bénévole, la prise d’initiative et l’auto-organisation des citoyens. Elle doit pouvoir accueillir les publics, mais aussi aller à leur rencontre ;
– la créativité et l’innovation sociale.

Le soutien apporté par l’Etat à chaque fabrique comprend l’attribution d’une subvention d’amorçage dégressive sur trois ans (60 000 € en tout : 30 000 € la 1ère année, 20 000 € la 2ème et de 10 000 € la 3ème) ainsi qu’un soutien à l’emploi d’un professionnel qualifié et à la formation des bénévoles.

La Fédération Léo Lagrange fera également partie du groupe projet national qui a pour but de suivre la mise en place des fabriques, de mener une recherche-action pour pérenniser et partager les pratiques et enfin valoriser les actions conduites.

Site web pictoEn savoir plus : associations.gouv.fr

 


Vers le haut