Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Toute l'actualité / Un opéra créé et joué par les enfants du 18e arrondissement de Paris

Un opéra créé et joué par les enfants du 18e arrondissement de Paris

Le 27 juin dernier, 4 à 4 dix-huit, association affiliée à la Fédération Léo Lagrange, présentait son opéra-comique créé et joué par 150 élèves de 4 écoles du 18e arrondissement. C’est l’aboutissement d’un an de travail avec la compagnie Les frivolités parisiennes et le soutien du Fonds de dotation Léo Lagrange.

Fondée en 2005 par les 4 directeurs des 4 écoles d’un quartier parisien en Education prioritaire et en Politique de la ville (18 ème arrondissement), l’association « 4 à 4 dix huit » propose des activités culturelles, sportives et artistiques aux élèves du quartier et à leurs familles. L’idée : réduire les écarts d’accès à la culture, lutter contre le décrochage scolaire et favoriser la mixité sociale notamment en proposant des activités à tarif social (sur le temps périscolaire) et gratuites (sur le temps scolaire).

Le projet phare de 4 à 4 dix-huit : un opéra-comique pour 150 enfants

Chaque année depuis 5 ans, la troupe « Les frivolités parisiennes » propose aux 4 écoles du quartier « Amiraux Simplon », un thème en lien avec leur propre création annuelle, jouée en janvier sur une grande scène parisienne. En 2017-2018, c’est sur le monde de « La sirène » (opéra d’Auber, daté de 1854), qu’a porté le travail des classes. Le travail de création se déroule sur le temps scolaire en 2 temps : une initiation des élèves des écoles du quartier à l’opéra-comique grâce aux interventions des acteurs de la troupe « les frivolités parisiennes » puis la création d’un opéra par les élèves de 5 à 12 ans (de la grande section de maternelle au CM2).

De la découverte de l’opéra-comique à l’écriture de son adaptation en passant par la possibilité pour toutes les familles concernées d’assister au spectacle professionnel de la troupe, ce projet rythme l’année des écoles liées à l’association.

Préparation des décors, des sons, des lumières, de la régie, des costumes, mise en place d’ateliers théâtre, chorale et danse : emmenés par des intervenant.e.s professionnel.le.s, les enfants s’essaient à toutes les disciplines de ce genre de spectacle.

« Une petite sirène » à la Halle Pajol

Le 27 juin dernier, les 150 choristes, comédien.ne.s, bruiteur.se.s, auteur.e.s, ont donné 2 représentations de leur œuvre à la Halle Pajol, dans le 18ème arrondissement parisien.
Les 600 spectateurs ont pu mesurer l’ampleur du travail fourni par les enfants et par tous les protagonistes de ce projet. Alternant les scènes de comédie avec les morceaux chantés en solo ou en chœur (dont une partie entièrement en italien), en passant par le doublage de scènes filmées, les enfants ont montré toute la palette de leurs nouveaux talents. La musique jouée par des instrumentistes capé.e.s et la qualité de la salle ont magnifié le spectacle des jeunes artistes.

Ces représentations d’«Une petite sirène » furent l’occasion pour Catherine Nevannen, présidente de l’association, de mettre à l’honneur les enseignant.e.s et directeur.rice.s d’écoles, les animateur.rice.s des accueils de loisirs et les intervenant.e.s pour leur investissement auprès des enfants. Les partenaires institutionnels et financiers, la mairie du 18e et le Fonds de dotation Léo Lagrange notamment, ont également été remerciés pour leur soutien.

Pour en savoir plus et suivre l’actualité de 4 à 4 dix-huit : leur page Facebook

 


Vers le haut