Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ Toute l'actualité / Un week-end pour faire le point sur le BAFA-BAFD

Un week-end pour faire le point sur le BAFA-BAFD

Photo Benjamin Géminel
Les 6 et 7 octobre à Campus Atlantica (33), une trentaine de responsables, coordonnateur.rice.s et formateur.rice.s volontaires BAFA-BAFD se sont réuni.e.s afin de travailler sur les différents chantiers nationaux en cours et à venir !

Le week-end a débuté par une rétrospective de l’année passée et les chantiers à venir pour 2018. Yann Lasnier, secrétaire général de la Fédération Léo Lagrange, a présenté ProgrESS, la démarche d’innovation collaborative en cours au sein de la Fédération, afin que les responsables et formateur.rice.s s’approprient et s’insèrent dans cette dynamique. Un café ProgrESS s’est tenu au cours du week-end. Ce dernier fut l’occasion de réfléchir aux besoins sociaux auxquels répond le BAFA-BAFD aujourd’hui. Pourquoi un jeune souhaite passer son BAFA? Quelle est la part d’engagement ? Comment peut-on innover ? Quelles mutations et/ou adaptations sont nécessaires ?

Laurie Centelles, docteure ès sciences cognitives et chargée de mission petite enfance au sein de la Fédération Léo Lagrange et Bruno Barraque, référent handicap au service ressources humaines Léo Lagrange Sud-Ouest, ont animé un atelier sur l’accueil des enfants en situation de handicap ou à besoins particuliers. L’objectif était de réfléchir à la manière d’outiller les stagiaires afin que ces dernier.ère.s soient en mesure d’assurer cet accueil. « L’idée est de travailler sur l’harmonisation des outils, méthodes et postures pédagogiques au sein du réseau et de créer à terme une malle pédagogique pour le réseau des formateur.rice.s BAFA-BAFD », explique Cécile Fournier, chargée de mission nationale sur la formation à l’animation volontaire.

Les responsables, coordonnateur.rice.s et formateur.rice.s volontaires BAFA-BAFD ont également échangé sur leurs usages du digital au sein des stages. Quelles sont les pistes d’innovation ? Ils ont réfléchi à la façon de dynamiser un stage avec l’utilisation d’outils collaboratifs tout en anticipant les limites de ces derniers. Par ailleurs, comment adapter le support « J’anime » à leurs publics pour en faire une ressource vivante et inciter les stagiaires à l’exploiter ? Les compétences douces ont également été mises en lumière. Comment les valoriser et les faire émerger ?

Les participant.e.s ont découvert le support pédagogique, créé en partenariat avec Cartooning for peace, « Les images de la diversité ». Robin Marty du pôle engagement Léo Lagrange Centre Est leur a présenté cet outil qui permet de débattre du sexisme et de l’homophobie à partir de dessins de presse.

Un point réglementation était également à l’ordre du jour. « C’est un temps qui nous permet d’évoquer les évolutions de notre secteur en termes de réglementation. C’est l’occasion de souligner des points de vigilance à adopter, de discuter des conséquences sur notre activité du plan mercredi par exemple », conclut Cécile.

Pour en savoir plus sur le BAFA-BAFD à Léo Lagrange, rendez-vous sur: bafa-bafd.org


Vers le haut