Espaces réservés  Salariés | Associations | Administrateurs
/ LE DOSSIER / Une passerelle entre les aînés et les jeunes

Portfolio Une passerelle entre les aînés et les jeunes

Afin de favoriser le lien social et de rompre l’isolement, la mission Jeunesse-Aînés (MJA) de Beaucouzé (49), gérée par Léo Lagrange Ouest, propose aux seniors de nombreuses activités tout au long de l’année.

 

Le 23 avril 2015, une trentaine de personnes âgées de plus de 65 ans ont pris part à un repas sur le thème du cabaret, organisé par le Centre communal d’action sociale (CCAS) de Beaucouzé en partenariat avec la MJA.

© Photos Benjamin Géminel

  • Chaque année, le CCAS de Beaucouzé organise deux repas à thème pour les personnes âgées seules de plus de 65 ans. En 2015, pour la première fois, la mission Jeunesse-Aînés, a été associée à l’événement. « Organiser ensemble cette journée fait sens », explique Elise Charpentier, responsable du CCAS de Beaucouzé. « Chacun amène ses spécificités et son savoir-faire afin que ce soit un moment vraiment partagé et réussi. »

  • « L’objectif de cette journée est de rompre l’isolement et de passer une journée conviviale et festive », explique Hélène Yviquel, animatrice Léo Lagrange aînés et intergénérationnel. En tant que maître de cérémonie, Titouan, 14 ans, introduit toutes les animations (blind test et interludes musicaux, magicien…) qui rythment le repas et fait en sorte que les convives se sentent bien. « C’est vraiment très sympa ! C’est l’occasion pour les personnes âgées seules de sortir et de faire connaissance avec d’autres. »

  • « L’objectif de la mission Jeunesse-Aînés est de créer une passerelle entre les jeunes et les aînés », explique Didier Roisné, maire de Beaucouzé. « Nous avons tout à fait intérêt à développer l’intergénérationnel », poursuit Marie-José Esnault, adjointe au maire de Beaucouzé, en charge de la solidarité et des aînés. « Je rencontre des aînés ravis de côtoyer des jeunes grâce à la MJA. Désormais, ils se connaissent, se saluent dans la rue. L’objectif est de lever les aprioris des uns sur les autres et de créer des échanges. »

  • Aujourd’hui, cinq jeunes, usagers de la mission Jeunesse-Aînés, sont présents pour assurer le service et les animations. « Les jeunes sont véritablement acteurs », explique Marie Saunier, coordinatrice Léo Lagrange de la MJA. « Nous les accompagnons dans leur rôle. C’est au croisement du chantier de jeune bénévole (chantier de solidarité) et de l’échange intergénérationnel. »

  • Les actions menées par la mission Jeunesse-Aînés visent à rompre l’isolement et à faire vivre des temps conviviaux aux aînés, à favoriser l’engagement des jeunes auprès des aînés et de manière générale à créer du lien entre les générations. « L’un de nos objectifs en 2015 est de développer un réseau de jeunes volontaires pour s’engager dans l’accompagnement aux aînés », ajoute Marie.

  • Elise, Claire, Anaîs et Maya, âgées entre 15 et 16 ans, fréquentent régulièrement la mission Jeunesse-Aînés. « La bourse, que nous allons recevoir à l’issue de cette journée, nous permettra de financer une partie de notre projet de départ en vacances dans le Sud ! », explique Maya. Dans le cadre de ce projet, les quatre amies sont accompagnées par Aurélia, animatrice jeunesse à la MJA. « Nous sommes déjà parties en camp avec la mission Jeunesse-Aînés, mais c’est la première fois que nous organisons un voyage nous-mêmes », glisse Claire.

  • De son côté, Titouan pense utiliser la bourse pour passer son BAFA ou participer à une sortie organisée par la mission Aînés-Jeunesse. Mathis, lui, ne sait pas encore. Pour l’instant, il discute avec quelques aînés. « C’est vraiment facile et agréable de papoter avec eux », confirme ce dernier. « C’est beau de voir de la jeunesse. Ca nous change ! », s’exclame Denise, 85 ans.

  • C’est Aurélia qui a eu l’idée du thème. « L’objectif était d’organiser un temps collectif où les jeunes mais aussi les aînés sont acteurs. L’esprit cabaret s’y prête bien et permet également de valoriser les talents des jeunes. Joshua a joué du piano, Titouan le maître de cérémonie… »

  • « La mission Jeunesse-Aînés est une structure originale, novatrice et citoyenne au cœur de la vie de la commune. L’organisation de ce type de journée s’inscrit parfaitement dans les objectifs que nous poursuivons toute l’année à savoir la lutte contre l’isolement et la création de lien social », explique Marie. « Toutes ses activités favorisent le vivre ensemble, l’engagement citoyen et l’accès de tous aux loisirs. »

  • A l’aise dans son rôle de maître de cérémonie, Titouan anime tout sourire le blind test musical qui clôture le repas. La salle reprend en cœur les succès d’Yves Montand ou de Jacques Brel. « Il y a de l’ambiance ! », conclut Arlette, 87 ans. « C’est l’occasion de discuter un peu plutôt que de rester seule à la maison. » Vivement l’année prochaine !


Vers le haut