Association Hors Pistes, un développement au service de l’engagement

L’association Hors Pistes est affiliée à la Fédération Léo Lagrange depuis 2014. Son projet de développement a été soutenu par le Fonds de dotation Léo Lagrange. Ainsi, de novembre 2017 à juin 2018, l’association a pu retravailler son projet associatif, activer ses volontaires et valoriser ses bénévoles.

Hors-Pistes sort des sentiers battus
Hors-Pistes est une association fondée en 2013 et basée à Marseille.
Elle se définit ainsi :

“Hors-Pistes, ça veut dire (…)  accepter les découvertes inattendues, changer de perspectives. C’est dépasser les idées préconçues par d’autres que soi, échapper à sa zone de confort, ouvrir ses horizons et se laisser surprendre. C’est prendre des chemins dont on ne soupçonnait pas l’existence, mais qui nous font grandir et apprendre.”

Cette association développe des projets éducatifs à l’échelle internationale et locale :
– l’envoi, l’accueil et la coordination de jeunes en service volontaire européen
– des formations interculturelles pour les professionnel.le.s
– des échanges interculturels de jeunes
– des opportunités de stage à l’international pour les demandeur.euse.s d’emploi
– un programme de parrainage interculturel entre habitant.e.s locaux.ales et migrant.e.s
– des temps de formation, de sensibilisation et d’animation auprès de nombreux publics

Lauréat de l’appel à projet Léo assos’ du fonds de dotation Léo Lagrange, le projet de développement de l’association s’est construit autour de 3 temps forts, mêlant rencontres, échanges et formations. Le nom de son projet : “Un collectif activé !”

Redynamiser son projet associatif
L’association a décidé de rassembler les bénévoles, adhérent.e.s et volontaires lors d’un week-end de cohésion et de célébration du 5ème anniversaire de l’association.
Ils.elles se sont donc réuni.e.s du 25 au 27 mai dans un village proche de Sisteron, à Ecoloc (Barret sur Méouge), une ancienne colonie de vacances reconvertie en gîte.
28 personnes dont les membres de l’équipe, les actuels membres du Conseil d’Administration et potentiels nouveaux membres, quelques actuel.le.s et ancien.ne.s volontaires, bénévoles actif.ve.s de l’association se sont réuni.e.s pour l’occasion.

Les personnes présentes ont pu alterner entre temps d’échanges, analyse de l’association, ateliers collectifs et éducation non-formelle, tout en terminant par une soirée festive.
Un week-end studieux et convivial, qui a laissé à chacun.e de beaux souvenirs.

Une expérience interculturelle et formatrice pour les jeunes motivé.e.s
Le 14 et 15 juin 2018, a eu lieu la formation des bénévoles “Youth leader”. Il s’agissait de proposer en cette occasion la majorité des opportunités de mobilité prévues pour la deuxième moitié de l’année.
Les participants à ces formations ont été pour la plupart des professionnel.le.s de l’animation en poste ou en formation, des travailleur.se.s sociaux.les, des étudiant.e.s et jeunes qui sont motivé.e.s par le développement de projets à destination des jeunes. Chaque personne participante a l’occasion d’apporter sa contribution active au projet, de trouver sa place dans le processus collectif.
Douze personnes de 20 à 33 ans ont participé à la formation.
Au programme, il y avait des activités de connaissance et de cohésion de groupe, les attentes et contributions de chacun dans le rôle de Youth leader, l’apprentissage interculturel, les typologies de leadership, la planification et les objectifs d’une activité interculturelle, les phases et les acteurs clés d’un projet… Tout en privilégiant l’apprentissage tout au long de la vie.

Comme le souligne Marlène Benzler, coordinatrice générale de l’association :

“La formation a atteints ses objectifs et s’est déroulée de manière très positive. Les participant.e.s ont été actifs et ont apporté leur contribution et leurs expériences personnelles. Le seul défi a été l’équilibre entre le temps disponible et le vaste nombre de thèmes à développer. Cependant, les activités ont permis de donner toutes les bases nécessaires pour devenir Youth leader.”

Le fait de partager aussi les temps informels comme des pauses café et le repas de midi a permis de continuer à échanger au-delà des activités structurées.

Donner les outils et valoriser l’expérience des volontaires internationaux
Le but était de mettre en place un système de mentorat entre pairs : les volontaires internationaux.ales sur place sont formé.e.s pour pouvoir ensuite devenir mentors des prochain.e.s.
Les deux journées de formation, réalisées les 9 et 10 avril 2018, ont permis le regroupement de 20 volontaires internationaux.ales coordonné.e.s par l’association Hors Pistes en région Provence Alpes Côte d’Azur, dans le cadre du partenariat de l’association avec la Maison de Provence de la jeunesse et des sports de Marseille.

Cette formation a été structurée en plusieurs axes principaux :
– Donner les outils nécessaires aux volontaires pour valoriser leur expérience et pour diffuser les différentes opportunités de mobilité internationale
– Permettre la mobilisation des volontaires actuel.le.s dans les futurs projets de l’association, notamment en tant que mentors de futur.e.s volontaires internationaux.ales
– Temps de réflexion et d’analyse sur les besoins des volontaires internationaux.ales durant leur période de mobilité en France
– Développement de projets mutualisés entre les volontaires, l’association et les structures partenaires
– Valorisation de l’expérience de volontariat en France pour une meilleure compréhension du public

Ces deux jours de formation ont permis une participation active de ces volontaires dans les projets de l’association.

“Avec cette formation, nous avons pu créer un réseau de mentors actifs pour les futurs volontaires européens accueillis dans la Région Provence Alpes Côte d’Azur.”

Un engagement plus fort des participants dans l’association
L’association a constaté que ce processus a donné “une nouvelle vitalité au projet associatif, a permis une réflexion et donc une affirmation du rôle clef de chaque personne impliquée, a permis de clarifier tous les moyens de mobilisation dans l’association et à motiver les membres à une participation plus active, a permis la création d’idées de projets qui répondent de manière plus complète aux enjeux locaux, nationaux, internationaux.”


Vers le haut