Au tribunal des mots: une oeuvre sonore réalisée par des détenus


Léo Lagrange Nord-Ile-de-France intervient
au centre pénitentiaire de Bois d’Arcy (78) pour coordonner et mettre en place des actions socioculturelles. Un projet de création radiophonique a ainsi eu lieu en octobre et novembre 2017. Ce projet a été animé par Stéphane Gombert, réalisateur son et co-directeur du Collectif 12 et Sylvie Gasteau, réalisatrice de documentaire radiophonique, en partenariat avec le Collectif 12, lieu de création et diffusion artistique à Mantes-la-Jolie.

Sur les deux sessions d’ateliers (soit 14 séances), 8 personnes détenues se sont investies dans ce projet de création sonore qui a permis un dialogue sur les rapports que chacun entretient avec les mots. Le point de départ de l’écriture et des improvisations théâtrales a été le choix pour chacun de trois mots qu’ils aiment et détestent. A partir de là, les participants ont conduit une réflexion sur les différents registres de langage, notamment à travers des recherches de synonymes. Leur choix s’est porté sur le lexique qui les environnent, des mots utilisés en détention, dans le système judiciaire ou les qualifiant.

Des discussions se sont engagées, certains défendant un mot, d’autres l’accusant. D’un commun accord, trois mots sont sortis du lot : banlieue, violence et punition. Le groupe a examiné l’étymologie de ces termes ainsi que l’histoire de leurs usages, et les débats philosophiques auxquels ils ont donné lieu. Ainsi, les participants ont créé un tribunal d’opinion publique au sein duquel ces mots, devenus des personnages, sont mis en accusation. Chacun des participants s’est positionné en tant qu’avocat, procureur, partie civile, témoins, ou accusé : Mademoiselle la Banlieue, Madame Punition, Monsieur la Violence.

Ce projet de création sonore nommé « Au tribunal des mots » a été diffusé sur France Culture dans l’émission « Création on Air » d’Irène Omélianenko, le 30 septembre dernier.

Pour découvrir cette œuvre sonore, cliquez ici


Vers le haut