Accueil | Toute l'actualité | Il y a un an, Pierre Mauroy nous quittait

Il y a un an, Pierre Mauroy nous quittait

Il y a un an, le 7 juin 2013, la Fédération Léo Lagrange apprenait avec tristesse le décès de son fondateur et Président d’honneur, Pierre Mauroy. Tous les militants de l’éducation populaire étaient alors en deuil devant la disparition de cet homme qui a toujours su conjuguer ses engagements politiques et citoyens. Aujourd’hui encore, le mouvement se souvient.

Il a été le fer de lance de la création de notre association, dans un contexte historique particulier.

En 1950, Pierre Mauroy est élu secrétaire national des Jeunesses socialistes qui n’est pas à l’époque un grand mouvement de jeunesse : il ne compte que 2955 adhérents officiels. Pierre Mauroy et ses camarades dressent le constat que les jeunes se désintéressent des mouvements de jeunesse car ces derniers ne répondent pas à leurs aspirations. En créant la Fédération des Clubs de loisirs Léo Lagrange, en hommage au sous-secrétaire d’Etat aux sports et à l’organisation des loisirs du Front populaire de 1936, Pierre Mauroy souhaite porter le message de Léo qu’il a croisé enfant dans le Nord. Il souhaite ainsi créer des espaces de loisirs non politiques qui permettent aux jeunes de se rencontrer, de découvrir le monde, de s’émanciper.

La Fédération a alors pour mission « d’étendre la culture et d’organiser les loisirs des jeunes, particulièrement par la création de clubs de loisirs. » De la création des premiers « Clubs Léo » à travers la France des années 50 à la Fédération du 21e siècle, l’évolution de l’association est considérable : professionnalisation du secteur de l’animation dans les années 60, développement des actions dans le secteur de l’insertion pour combattre les exclusions, etc. La Fédération n’a jamais perdu de vue le message de Léo Lagrange, et Pierre Mauroy est toujours resté à ses côtés.

Secrétaire général de la Fédération de 1950 à 1972 puis Président de 1972 à 1981, il quitte ses mandats exécutifs au sein de l’association pour rejoindre Matignon. Il demeure cependant Président d’Honneur, suit l’action de l’association d’un œil attentif et participe toujours avec plaisir à ses moments forts (Congrès, ou encore dernièrement en 2010, l’anniversaire des 60 ans de la Fédération Léo Lagrange à l’Assemblée nationale – voir la photo ci-dessus). C’est ainsi que beaucoup de militants gardent un souvenir personnel de ce grand Homme qui savait se montrer si accessible et proche des gens.

Pierre Mauroy était convaincu de la richesse des enseignements laissés par Léo Lagrange et passionné par son héritage. Il a consacré un ouvrage à l’homme (Léo Lagrange, éditions Denoël, 1997), et a encouragé le travail de Yann Lasnier, aujourd’hui secrétaire général de l’association en rédigeant la préface de Léo Lagrange, l’artisan du temps libre (éditions Bruno Leprince, 2007).

Par son action et son soutien, il a toujours su défendre une certaine philosophie du bonheur qui fait du loisir un élément libérateur. La Fédération Léo Lagrange continuera à porter cette parole.