La Fédération Léo Lagrange s’engage pour l’égalité femmes/hommes

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, déclarée grande cause nationale du quinquennat par le président de la République, a fait l’objet de mesures législatives. Ainsi, au terme de l’article L.1142-8 du code du travail, toutes les entreprises et Unités économiques et sociales (UES) dont l’effectif est d’au moins 50 salarié.e.s doivent, à partir de plusieurs indicateurs, calculer l’index Égalité Femmes-Hommes.

L’UES de la Fédération Léo Lagrange obtient ainsi une note globale de 84/100 à l’index de l’égalité femmes-hommes

 

Les indicateurs permettant de calculer l’index porte sur :
– les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes
– Les écarts des taux d’augmentations individuelles
– Les écarts des taux de promotion
– Le pourcentage des femmes ayant bénéficié d’une augmentation suite à un congé maternité
– La répartition des plus hautes rémunérations entre les femmes et les hommes

 

Dès 2017, la Fédération Léo Lagrange s’est engagée avec ses partenaires sociaux en faveur de l’égalité femmes-hommes avec l’accord « Égalité Hommes Femmes, Prévention et Conditions de Travail, Qualité de Vie au Travail, Conciliation Vie Professionnelle et Vie Privée, Lutte contre les discriminations et Sexisme et Droit à la Déconnexion » du 17 novembre 2017 qui comporte une série de mesures pour lutter contre les inégalités professionnelles entre les hommes et les femmes : prise en charge des frais de garde à l’occasion d’une journée de formation, prise en compte du congé parental dans le calcul du déroulement de carrière, offres d’emploi asexuées et demande de CV sans photographie, actualisation de la trame commune à l’UES de rapport comparé femmes / hommes…


Vers le haut