Accueil | Midi-Pyrénées | L’Archipel, un tiers-lieu éducatif et innovant dédié aux jeunes

L’Archipel, un tiers-lieu éducatif et innovant dédié aux jeunes


Le 7 décembre 2019, l’Archipel a ouvert ses portes à Tournefeuille (31). Ce nouvel espace innovant dédié aux jeunes à partir de 15 ans et ouvert à tous a pour but de créer du lien, d’apprendre, de fabriquer, de faire ensemble.

Devant un bâtiment aux rideaux fermés, les invités ont découvert le projet au cours d’une émission TV diffusée en direct depuis l’intérieur des locaux. Les rideaux se sont levés sur une structure déjà bien investie par les professionnels du service enfance-jeunesse de Tournefeuille et par les jeunes de l’association AJI (association des jeunes innovateurs) très impliqués dans ce projet depuis ses débuts. Chaque visiteur a pu découvrir le tiers-lieu éducatif au cours de visites guidées menées par des jeunes et animateurs. Des plateaux télé se succédaient dans le studio, les moulages séchés dans l’atelier de fabrication, les gâteaux cuisaient dans le bar associatif, les idées s’inscrivaient sur des morceaux de papiers colorés et enfin des clichés immortalisant cette journée se prenaient dans le studio photo installé pour l’occasion.

« L’Archipel est un tiers-lieu éducatif, expérimental et innovant, dédié aux jeunes mais ouvert à tous. C’est un lieu qui permet aux jeunes de gagner en compétences, en expériences et en réseau », explique Michaël Garrigues, directeur Léo Lagrange de l’Archipel. Un café associatif, un espace de production audiovisuelle, des ateliers de fabrication, un centre de documentation, un point d’information jeunesse, un espace connecté au monde du travail permettront ainsi à chacun de trouver sa place en fonction de ses centres d’intérêt, ses attentes et disponibilités.

Depuis le début, un collectif de jeunes, devenu l’association AJI, s’est associé au projet. « Sans eux, le projet n’aurait pas été possible », explique Michael. « Ils ont participé à son élaboration et continuent à jouer un rôle fondamental dans la vie du projet. Il participe à la vie de la structure aussi bien au quotidien qu’au sein du comité de pilotage. »

L’Archipel, un tiers-lieu inscrit dans son territoire

« Nous sommes partis du postulat que tous les lieux fréquentés par les jeunes sont en réalité des lieux fermés », poursuit Michaël. « L’accompagnement des jeunes est l’affaire de tous. Notre objectif est d’ouvrir le champ des possibles ! » Depuis un an, Pascal Roggero, sociologue à l’Université de Toulouse 1 Capitole, accompagne le projet dans une démarche globale notamment autour du lien entre le tiers-lieu et son territoire. Georges Dhers, docteur en économie spécialisé dans les dynamiques de groupe et l’animation des territoires, a, pour sa part, réfléchi à une méthode pour que les publics se rencontrent étant donné la typologie variée des usagers de l’Archipel (jeunes, habitants, entreprises, services de la ville…).