Le wigwam : un espace insolite pour les tout-petits


Dans le grand jardin attenant au multi-accueil La Farandole à Sélestat (67), à côté des traditionnels jeux pour enfants, se dresse le wigwam, un lieu éphémère et insolite, à l’esthétique épurée et aux matériaux naturels.

A l’origine, le wigwam est un type d’habitation construit par les Amérindien.ne.s d’Amérique du Nord. C’est un espace chaleureux, convivial et inattendu, propice, de par sa configuration, aux spectacles intimistes, à des ateliers pédagogiques, à l’écoute ou tout simplement à la détente et la relaxation.

« Allez les enfants, on y va ! », lance Anne, éducatrice jeunes enfants, au petit groupe ravi de rejoindre le wigwam. Une fois déchaussés, les enfants entrent dans le wigwam où des sons de la nature les enveloppent. Ils disposent de petites loupes pour observer des araignées, des insectes ou encore des plantes et des cailloux. Ils peuvent également observer le terrarium et la serre à papillons ou encore se poser tranquillement au milieu des coussins et des plaids pour découvrir des imagiers autour de la nature.

« On a souhaité que le wigwam soit un espace spécifique dédié à la nature et aux cinq sens », poursuit Anne. « Les enfants choisissent l’activité qu’ils souhaitent faire. C’est un temps privilégié d’échanges et d’observation. On est en petit comité ; c’est l’occasion de discuter, de faire le lien entre ce qu’ils voient, entendent, sentent et de leur apprendre à respecter la nature et les animaux. »


Vers le haut