Léo Lagrange Centre-Est met ses locaux à disposition de sept entreprises sinistrées, suite à l’incendie du Bel air Camp


Suite à l’incendie survenu au Bel air Camp de Villeurbanne le 8 octobre dernier, certaines entreprises installées dans cette pépinière de start-ups ont trouvé refuge à la Fédération Léo Lagrange, permettant de rebondir sans délai et de conserver la dynamique de groupe qui les réunit.

Le bâtiment principal de Bel Air Camp, incubateur de 58 start-ups à Villeurbanne, a été très durement touché par un incendie le 8 octobre. Les pertes matérielles et financières sont conséquentes pour ces jeunes entreprises. Beaucoup ont perdu tout ou partie de leur matériel, de leur stock et de leurs données. Surtout, 350 personnes habituées à travailler ensemble, dans une dynamique commune, se sont trouvées brutalement privées de lieu de travail.

C’est pourquoi la Fédération Léo Lagrange Centre-Est a immédiatement proposé d’héberger certaines d’entre elles dans les locaux de son ancien siège, situés au 66 cours Tolstoï à Villeurbanne, laissés vacants et meublés depuis le 26 août dernier. Près de 1 000 m2 d’espaces de bureaux se trouvaient directement disponibles jusqu’en début d’année 2020, date à laquelle la vente de l’immeuble sera définitive.

Les entreprises ont été contactées via les réseaux sociaux et 7 start-ups ont très rapidement pu s’installer dans des bureaux individuels, tout en restant « ensemble », ce qui correspond à un mode de travail primordial pour ces jeunes entrepreneurs.

Depuis le 15 octobre, les sociétés :
– VERSUS SIGNALETIQUE
– VENCK CONCEPTION
– FUZZ DESIGN
– BLOOMIN WELL BREATHING
– XANTHIO
– CED’IN
– UNVERS STUDIO

sont ainsi présentes dans les locaux de la Fédération Léo Lagrange Centre-Est.
D’autres pourraient encore les rejoindre courant octobre.

« Toutes les entreprises installées au « 66 » sont très reconnaissantes de notre démarche solidaire et de la possibilité qu’offrent nos locaux d’être à nouveau réunis dans cette étape de reconstruction », explique Pascal Métivier, directeur de Léo Lagrange Centre-Est.

Les locaux sont mis à disposition des entreprises jusqu’au 31 décembre, à titre gracieux, hors prise en charge des fluides. En contrepartie, Léo Lagrange a opté pour la définition d’un partenariat pro bono avec les start-up : elles pourront apporter leur soutien via le fonds de dotation Léo Lagrange ou s’engager sur du mécénat de compétence.

« Des femmes et des hommes engagés dans des projets, parfois le projet d’une vie »

« Les services développement de la Métropole de Lyon sont ravis de notre démarche et souhaitent nous inscrire dans leurs futurs plans d’action autour de l’économie sociale et solidaire, précise Pascal Métivier ; Léo Lagrange est une entreprise de l’ESS*, son objet est, entre autres d’agir, sur les territoires pour favoriser l’épanouissement de chacun avec toutes les parties prenantes. Les entreprises de Bel Air Camp sont avant tout composées de femmes et d’hommes engagés dans des projets, parfois le projet d’une vie. Il était évident pour nous que Léo Lagrange propose une solution alternative leur permettant de se poser et de reconstruire leur projet. »

Le siège de Léo Lagrange Centre Est est désormais installé au Karré à Vaulx-en-Velin, dans un nouvel espace collaboratif adapté au développement de ses activités. Cette implantation fait suite à une démarche interne d’évolution ProgrESS initiée en 2017.

*ESS: économie sociale et solidaire

A propos de Léo Lagrange Centre-Est

Reconnue d’utilité publique, la Fédération Léo Lagrange répond régulièrement à la commande publique pour servir les politiques d’intérêt général menées par les collectivités (communes, départements, régions, communauté de communes ou d’agglomération) et/ou les organismes publics (directions de l’emploi et de la formation professionnelle, pôles emploi, missions locales, ministère de la justice, Agefiph, etc.).

De la création des premiers « Clubs Léo » à travers la France des années 50 à la Fédération du 21e siècle, l’évolution de l’association est considérable : professionnalisation du secteur de l’animation dans les années 60, développement des actions dans le secteur de l’insertion pour combattre les exclusions, etc. La Fédération n’a jamais perdu de vue le message de Léo Lagrange (1900-1940), réaffirmant sans cesse, au travers de ses actions, son combat pour une société plus tolérante, plus juste, plus responsable.
www.leolagrange.org
@LeoLagrange

Contacts presse

Benoît Terrière
b.terriere@giesbert-mandin.fr
06 61 10 99 77

Jean Remy
Jean.remy@intelligible.fr
06 75 91 38 1


Vers le haut