Les défis de la citoyenneté

© Photo Benjamin Géminel

En collaboration avec le programme « Démocratie & Courage ! » (D&C !), la Délégation nationale à l’enfance de la Fédération Léo Lagrange a lancé Défis & Différences (D&D), un programme d’acceptation des différences et d’éducation à la citoyenneté à destination des enfants âgés de 8 à 12 ans. Focus sur l’action de D&C ! Bourgogne/Franche-Comté qui développe le projet à Besançon en école élémentaire depuis 2010 et en périscolaire depuis 2012.

LA POSITION DE LEO / Rythmes: ne pas rester au milieu du gué

 

LA POSITION DE LEO / Au-delà des caricatures

 

LA POSITION DE LEO / Pour une réforme des rythmes pleinement consultative

 

REPORTAGE / Une mise en place en douceur de la réforme des rythmes éducatifs

 

REPORTAGE / 8e convention professionnelle enfance du réseau Léo Lagrange

 

REPORTAGE / Les défis de la citoyenneté : focus sur les interventions “Défis & Différence” en milieu scolaire et périscolaire à Besançon

 

PORTFOLIO / A la découverte des œuvres du Musée des Augustins à Toulouse

« Je sors prendre l’air », « Je me réfugie dans ma chambre », « Je vais me rafraîchir aux toilettes », autant de petits trucs pour se calmer, ne pas se laisser déborder par la violence. Ces alternatives pour canaliser ses émotions sont celles d’enfants d’une classe de CM1-CM2 de l’établissement scolaire Fourier à Besançon.

Pendant toute la matinée, Anne-Laurie, Baptiste et Pierre, volontaires D&C ! et D&D, interrogent, argumentent, écoutent les enfants qui s’expriment tour à tour sur la violence, le racisme ou les différences filles-garçons.

« J’adore le principe d’échanger avec des enfants sur des sujets aussi importants, de leur donner des clés pour débattre », explique Anne-Laurie.  « On apprend aux enfants à déconstruire, développer une idée et par-delà leur esprit critique », ajoute Baptiste.

Le programme D&C ! est actif en terrain bisontin depuis 6 ans. En lien avec les services de la ville « Lutte contre les discriminations » et « Mission tranquillité publique », les volontaires D&C ! interviennent régulièrement dans les établissements scolaires de Besançon sur la question des préjugés et du racisme, du sexisme et de l’homophobie et, depuis 2010, sur le thème de la violence. « Nous avons eu de bons retours concernant nos interventions, notamment celles relatives à la violence. Intéressé par nos méthodes et notre savoir-faire, le service Education, en charge des écoles primaires et du périscolaire, de la mairie de Besançon nous a sollicités », explique Aurore Lab, coordonnatrice D&C !

Bourgogne/Franche-Comté. « Tout est partie d’un constat, celui d’une violence présente dès l’école primaire. Nous avons alors commencé à adapter les outils D&C ! à un public plus jeune, du CE2 au CM2. »

© Photo Benjamin Géminel

Prendre le temps d’analyser, de prendre du recul est fondamental. C’est aussi l’occasion d’apprendre à débattre et à accepter les idées des autres.
Mme Gerbault, professeure des écoles

Le débat comme outil pédagogique

Les interventions en milieu scolaire se déroulent en deux temps. Une partie est consacrée à la violence, demande spécifique émise par les services municipaux, et l’autre partie reprend des activités propres à Défis & Différences. « Lors des interventions, nous souhaitons créer un espace de débat en amenant les enfants à s’interroger sur des émotions ou des comportements », explique Aurore. « Sur la thématique violence, l’objectif est de leur faire comprendre les mécanismes de la violence et d’y trouver des alternatives. »

Pour ce faire, des activités ludiques et participatives sont proposées aux enfants : la formulation d’un slogan contre la violence, le jeu de la malle aux jouets autour des questions de genre et de mixité ou encore la création d’une BD sur la question du racisme. « Ce qui est important, c’est d’amener les enfants à un questionnement », explique Pierre. « Comment gérer son rapport à l’autre, ses frustrations ? Comment mieux apprendre à communiquer ? » « On travaille aussi beaucoup sur la notion de respect (de soi, de ses camarades, des adultes) et d’empathie », complète Baptiste.

© Photo Benjamin Géminel

Ces interventions donnent aux enfants l’opportunité de dire des choses qu’ils n’oseraient pas forcément confier à un enseignant. Ils sont très friands de ce genre d’intervention où ils sont loin d’être de simples spectateurs.
Loïc Lombard, coordinateur des accueils périscolaires gérés par la ville de Besançon

Des interventions Défis & Différences en milieu scolaire et périscolaire

L’équipe d’enseignants accueille bien ces initiatives. « Ces interventions permettent aux enfants de mettre des mots sur des situations, des problèmes. C’est un lieu d’expression différent de la salle de classe », explique M. Caverot, professeur des écoles. « Par ailleurs, ce qui est dit par les intervenants corrobore la parole des professeurs. » Après avoir réfléchi toute la matinée, l’intervention se termine en chanson avec une composition de Baptiste qui rappe sur la tolérance. Sous les applaudissements, il conclut par un salto. La journée n’est cependant pas terminée pour nos volontaires. Une autre intervention est prévue en fin d’après-midi en milieu périscolaire. « Le format est différent », explique Aurore. « Uniquement axée sur la violence et d’une durée d’une heure, c’est plus un temps d’animation. Nous ne demandons pas le même niveau d’écoute et d’attention que sur les interventions en temps scolaire. » La difficulté est de trouver le juste milieu entre concentration et détente. Plus que jamais, le débat, lui, reste au cœur de la séance !

Pour aller plus loin

Tous pareils ? Tous différents ? Et si on en parlait ?

Défis & Différences, outil proposé par la Délégation nationale à l’enfance de la Fédération Léo Lagrange, est un programme d’acceptation des différences  et d’éducation à la citoyenneté à destination des enfants âgés de 8 à 12 ans fréquentant nos accueils de loisirs ou des établissements scolaires. A travers 12 séances sont abordées les questions de différence, de rapports avec l’autre sexe, d’appartenance au groupe… Afin de susciter la réflexion des enfants dans un esprit ludique, les séances s’appuient sur des supports variés (courts métrages, chansons, etc.). . En accord avec le projet éducatif de la Fédération Léo Lagrange, les interventions Défis & Différences traduisent l’ambition de construire chez les enfants la capacité de discernement, fondement de leur anticipation et autonomie.

Les problématiques Défis & Différences

–    Les rapports que nous entretenons avec nos différences et ce qui nous ressemble
–    Les rapports avec l’autre sexe (filles/garçons)
–    Les questions d’appartenance et d’identité
–    Les impacts de l’émotion et de la raison sur les comportements
Pour s’interroger sur ces problématiques, les intervenants s’appuient sur un outil majeur : le débat.

Défis et différences en chiffres

–    150 intervenants formés  au sein du réseau Léo depuis 2011
–    10 formations organisées dans toute la France : Laillé, Lyon, Rennes, Lens, Marseille, Toulouse, Montpellier et Trélazé.
–    Chaque formation dure 2 jours et est principalement destinée aux directeurs et animateurs Enfance et aux volontaires du réseau « Démocratie & Courage ! »

 

Site web pictoEn savoir plus : Démocratie & Courage !

 

 


Vers le haut