Les droits de l’enfant à l’honneur dans le réseau Léo Lagrange


Le 20 novembre, à l’occasion du 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, la Fédération Léo Lagrange a réaffirmé son engagement à promouvoir les droits de tous les enfants. L’ensemble du
réseau Léo Lagrange s’est mobilisé à travers la mise en place d’animations, débats… À Margny-lès-Compiègne (60), 18 jeunes équatorien.ne.s et 15 jeunes margnotin.e.s, usager.ère.s du Hub Léo ou conseiller.ère.s du conseil municipal des jeunes se sont réuni.e.s à la mairie pour un après-midi sous le signe des échanges interculturels et de la musique !

L’association de solidarité internationale « Partage », présente dans plus de 20 pays, a pour but de soutenir des associations et ONG locales d’aide à l’enfance (éducation, santé, alimentation, protection et développement communautaire). Elle accueille à ce titre, une délégation d’une vingtaine d’enfants musicien.ne.s équatorien.ne.s, âgés de 8 à 19 ans, pour une tournée française à la fois artistique, pédagogique, et culturelle.

« Nous avons été sollicité par Partage afin de proposer aux jeunes équatoriens une rencontre avec les jeunes de la ville de Margny-lès-Compiègne », explique Claire Lequièvre, directrice du service de loisirs éducatifs à Margny-lès-Compiègne. « Nous avons choisi comme thématique les 30 ans de la convention internationale des droits de l’enfant et organisé des animations autour de la découverte des différents pays et du rôle de citoyen de chacun ! »

L’après-midi a débuté par les discours officiels et s’est poursuivi avec une prestation de musique traditionnelle interprétée par le groupes de jeunes équatorien.ne.s. Une série d’animations ont ensuite étaient proposées :

  • Atelier Citadroit, nouveau jeu de réflexion et de construction Léo Lagrange sur les droits de l’enfant
  • Réalisation collaborative d’une fresque picturale sur le thème des droits de l’enfant
  • Atelier jeux de société

 « L’objectif de cette journée était de proposer aux jeunes un moment de partage culturel et leur permettre de rencontrer des jeunes d’un autre pays », explique Claire. « Par ailleurs, les jeunes du Hub Léo ont pu se familiariser avec la fonction de conseiller du conseil municipal des jeunes et mieux en comprendre les implications. C’était une véritable journée citoyenne ! »


Vers le haut