Les salariés du pôle Accompagnement Social Léo Lagrange Méditerranée mobilisés


Piloté par le pôle
Accompagnement Social Léo Lagrange Méditerranée et financé par le conseil départemental de l’Hérault, le dispositif « Mesure d’accompagnement social personnalisé » (MASP) vise à garantir les conditions d’accès aux droits, aux soins et à la sécurité de personnes vulnérables puis de leur permettre d’accéder à l’autonomie budgétaire et favoriser leur insertion sociale. Depuis le début du confinement, 10 conseillers en économie sociale et familiale (CESF) du pôle Accompagnement Social Léo Lagrange Méditerranée continuent d’assurer le service minimum auprès des 280 bénéficiaires du dispositif.

 

Le dispositif MASP a été mis en place pour aider les personnes qui perçoivent des prestations sociales et qui rencontrent des difficultés régulières pour gérer leur budget ou pour payer leur loyer. En temps normal, l’accompagnement des bénéficiaires se fait à domicile afin d’être au plus près de leur quotidien. Au vu de la situation actuelle, Les CESF se sont adaptés et gèrent les dossiers de chaque bénéficiaire depuis chez eux. Les visites à domicile ont ainsi été remplacées par des entretiens téléphoniques réguliers pour faire le point sur chaque situation, pour gérer les urgences et conserver un lien social. « Tous les conseillers en économie sociale et familiale ont répondu présents », témoigne Michel Boutet responsable du pôle Accompagnement social Léo Lagrange Méditerranée. « Dans cette période de crise, nous avons la responsabilité d’assurer la continuité de ce dispositif tout en mettant en places les mesures visant à la protection des bénéficiaires et de nos salariés. » Ce dispositif concerne en effet des personnes vulnérables. L’objectif de la MASP est notamment d’assurer le maintien dans le logement, un accompagnement administratif et une veille sanitaire.

 

« Une véritable dynamique collective s’est enclenchée », poursuit Michel. « Les membres de l’équipe échangent régulièrement, notamment sur les informations autour des mesures prises dans notre secteur actuellement. » Lydia, comptable du pôle Accompagnement social, travaille aussi en télétravail afin d’assurer les ordres de virement (dans le cadre de la gestion des prestations d’environ 90 bénéficiaires), le suivi administratif, la facturation, le contrôle de la contractualisation…

 

Au-delà du dispositif MASP, d’autres activités sont maintenues au sein du pôle Accompagnement social. Dominique et Nathalie, juristes, assurent en télétravail le suivi des dossiers de surendettement en cours. Une ligne téléphonique est toujours ouverte pour les usagers et les partenaires afin de recevoir les appels de l’ensemble des territoires conventionnés pour maintenir le lien avec les usagers en situation de surendettement. Khadija et Samia, formatrices dans le champ de l’insertion socio-professionnelle pour des allocataires du RSA très éloignés de l’emploi, continuent de garder un lien avec les usagers notamment à travers des entretiens téléphoniques individuels.

Un grand merci à Amélia, Anaïs, Camille, Daniel, Dominique, Elisa, Julie, Khadija, Lola, Lydia, Michel, Nathalie, Samia, Sarah, Vanessa, Vérane !!!

 

Le pôle Accompagnement Social Léo Lagrange Méditerranée

>> Création en 2000

>> 27 salariés : 10 conseillers en économie sociale et familiale (CESF), 7 juristes, 4 formateurs, 1 comptable, 3 secrétaires, 1 agent d’entretien, une équipe de bénévoles et 1 directeur.

>> Domaine d’intervention : l’insertion sociale. Les actions visent à faciliter l’insertion socio-professionnelle par la levée de freins périphériques à l’emploi au moyen d’accompagnement social, de formation et d’accès au droit. Le pôle Accompagnement Social Léo Lagrange Méditerranée intervient, en accompagnement individuel et collectif, dans le cadre des dispositifs RSA et MASP ainsi que sur des problématiques liées au surendettement, au logement et à la consommation.

>> 5 sites (Narbonne, Béziers, Montpellier, Agde, Bédarieux et Nîmes) avec des interventions sur trois départements (Aude, Gard et Hérault)

En savoir plus sur le dispositif MASP

La MASP est un contrat d’accompagnement social fondé sur une démarche volontaire. Créée par la loi du 5 mars 2007, elle a été mise en place pour aider les personnes qui perçoivent des prestations sociales et qui rencontrent des difficultés régulières pour gérer leur budget ou payer leur loyer.

Objectifs
– A court terme, garantir les conditions d’accès aux droits, aux soins et la sécurité de la personne en s’assurant que les ressources sont consacrées aux besoins essentiels
– A moyen et long terme, faire accéder la personne à l’autonomie budgétaire et favoriser son insertion sociale

Modalités
Deux types de MASP peuvent être proposées :
– sans gestion des prestations qui comprend un accompagnement social et une aide à la gestion des prestations
– avec gestion des prestations : la personne autorise le Département ou son prestataire à percevoir ses prestations en les affectant en priorité au paiement du loyer et des charges locatives

Durée
La mesure peut durer de 6 mois à 2 ans et est renouvelable une fois. La durée totale de la MASP ne peut excéder 4 ans.

Les chiffres

>> L’accompagnement dans le cadre d’une MASP dure en moyenne 2 ans.

>> Le pôle Accompagnement Social Léo Lagrange Méditerranée intervient auprès de 280 personnes âgées de 18 ans et plus.


Vers le haut