Réfléchir à l’égalité femme-homme

Photo Benjamin Géminel

Le 8 mars, c’est toute l’année!

 

PRISE DE POSITION / Lutte contre les stéréotypes filles-garçons

 

REPORTAGE / De l’importance de la pratique sportive féminine

 

REPORTAGE / Réfléchir à l’égalité femme-homme

 

REPORTAGE / Le programme Défis & Différences

 

REPORTAGE / Discriminations, de quoi parle-t-on?

 

REPORTAGE / Sans débat, on ne s’en sort pas!

 

REPORTAGE / La liberté à l’honneur de la Quinzaine pour l’égalité entre les femmes et les hommes

 

Autour de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars, les acteurs du quartier de la Porte de Vanves à Paris, dont le centre socioculturel Maurice Noguès géré par Léo Lagrange Nord-Ile-de-France, se retrouvent pour un mois sur l’égalité femme-homme.

Pour le lancement du mois de l’égalité femme-homme, toutes les associations et institutions partenaires du projet se sont réunies autour d’un tournoi de handball pour lutter contre les inégalités de genre. Près de 200 personnes (enfants, jeunes, usagers, élus, personnel de la mairie du 14e et d’associations du quartier…) ont pris part au tournoi sous les yeux d’une centaine de spectateurs.

« L’accès des filles et des femmes à la pratique sportive est un enjeu important », a souligné Lise Joseph, directrice du centre socioculturel Maurice Noguès. « La démocratisation du sport auprès des filles est l’une des actions que nous menons au quotidien au sein de notre centre socioculturel. »

Au centre socioculturel Maurice Noguès, de nombreux rendez-vous sont ainsi proposés tout au long du mois de mars pour réfléchir à la question de l’égalité et sensibiliser les enfants, les jeunes et les familles contre les stéréotypes. Une exposition autour des droits universels, une projection-débat avec « We want sex equality », un film qui raconte l’histoire d’un soulèvement d’ouvrières des usines Ford souhaitant une mise à égalité des salaires entre hommes et femmes, un atelier micro-trottoir sur les luttes féministes dans le monde, des ateliers d’improvisation sur les inégalités filles-garçons sont autant de rendez-vous qui vont rythmer ce mois de mars.

_ASC3180

« L’objectif du mois égalité femme-homme est de sensibiliser les plus jeunes et le grand public aux stéréotypes qui perdurent sur les femmes et les hommes», explique Lise Joseph. « C’est également l’occasion pour nous de valoriser les actions que nous menons sur le terrain toute l’année. » Afin de lutter contre ces stéréotypes, des matinées débats et échanges sur la parité à l’épreuve des traditions ou encore sur la déconstruction des stéréotypes sexués sont prévues tout au long du mois de mars.

Du 7 au 31 mars, des ateliers et animations (théâtre autour de la déconstruction des stéréotypes filles-garçons, réalisation de tags lumineux sur des militantes féministes…) sont spécifiquement mis en place au collège François Villon (Paris 14) et animés par des animateurs du centre socioculturel Maurice Noguès et des intervenants spécifiques, en collaboration avec les professeurs, l’EDL14, l’atelier santé ville et le centre social Didot.

Le mois de l’égalité femme-homme se clôturera par une soirée le 1er avril. Au programme : restitution performée des ateliers réalisés tout au long du mois, séance de lecture des ateliers Slam, exposition photos, danses réalisées par les jeunes, projection vidéos et un extrait du spectacle de la comédienne et humoriste Laureline Kuntz.


Vers le haut