Position de Léo Réfugiés : l’éducation populaire se mobilise

_ASC5239
Fidèle à son engagement républicain et en écho aux souhaits exprimés par ses salariés et militants, la Fédération Léo Lagrange entend s’engager institutionnellement dans l’accueil des réfugiés qui s’organise actuellement en France.

Le droit d’asile s’impose aujourd’hui à notre pays et à sa société civile comme un devoir analogue à celui du droit d’ingérence humanitaire des années 70. Par un retournement de situation, ce n’est plus le secouriste qui se précipite au chevet de la victime mais la victime qui s’invite chez le secouriste. Notre société tout entière est concernée, la solidarité doit guider nos pas, tout comme l’identification réciproque et l’empathie.

Que pouvons-nous faire pour satisfaire ce devoir ? L’éducation populaire en général et la Fédération Léo Lagrange en particulier ont-elles un rôle à jouer dans l’accueil des réfugiés ?

Bien évidemment. Les populations qui cherchent refuge en Europe, souvent au risque de leur vie et de celle des leurs, connaissent une profonde détresse sanitaire mais aussi psychique. Les parents et les enfants accueillis doivent de toute urgence trouver, une fois en sécurité, le chemin de la résilience. Ce sont les conditions qui permettront demain le retour au pays qu’ils souhaitent si ardemment, si la situation le permet.

L’accueil des réfugiés n’est pas qu’une question de place. Ainsi, au-delà de l’aspect matériel certes primordial, notre accueil doit également se traduire par un accompagnement qui s’inscrit dans un processus de reconstruction des individus (assistance psychologique, formations, etc.). Nous ne pouvons accepter d’hypothéquer l’avenir de ces familles, de ces enfants, en les privant de sociabilité et de vivre ensemble. Leurs ambitions pour demain, qu’elles soient politiques, économiques, professionnelles ou sociales doivent être encouragées et reconnues. C’est bien la construction collective d’un monde commun qui est en jeu.

C’est dans cet esprit que la Fédération Léo Lagrange s’engage à :

  • mettre à la disposition de l’Etat des capacités d’hébergement disponibles et les moyens logistiques et humains d’accompagnement qui y sont liés
  • s’impliquer dans l’organisation de l’accueil des réfugiés en organisant des temps d’animation extra-scolaires auprès des enfants et participer à l’accompagnement des familles dans une première phase d’adaptation sociale
  • participer à la lutte contre les préjugés et les approximations en menant des actions de sensibilisation citoyenne ciblées sur la question des réfugiés et du droit d’asile auprès de ses 500 000 usagers
  • accueillir les volontaires en service civique et les bénévoles qui souhaitent s’engager pour cette cause

La Fédération Léo Lagrange est une association à but non lucratif qui intervient dans les champs de l’animation, de la formation et accompagne les acteurs publics dans la mise en œuvre de politiques éducatives, socioculturelles et d’insertion. A travers les compétences de ses 4800 salariés, elle a ainsi l’ambition de donner à tous les moyens de s’épanouir tout au long de la vie. En savoir plus : www.leolagrange.org

 Contact presse : Camille Dombret – 01 53 09 00 10 – camille.dombret@leolagrange.org



Vers le haut