Accueil | LE DOSSIER | Des colos apprenantes pour les petits Toulousains

Des colos apprenantes pour les petits Toulousains

 

Dans le cadre du dispositif « Vacances apprenantes », Léo Lagrange Sud-Ouest a pu proposer cet été sept séjours aux enfants, en particulier du Grand Mirail à Toulouse. En s’appuyant sur l’alliance des acteurs éducatifs du territoire, près d’une cinquantaine d’enfants âgés de 8 à 17 ans ont pu en bénéficier gratuitement.

 

« Il a fallu être très réactifs lorsque à la mi-juin, le dispositif Vacances apprenantes a été lancé et que nous avons été sollicités » explique Yannick Séguignes, directeur du Pôle engagement de Léo Lagrange Sud-Ouest. « Mais le pari a été réussi avec la labellisation de sept colonies apprenantes proposées aux enfants de haute-Garonne en particulier habitant le Grand Mirail. »

Un pari réussi

Saint Antonin Noble Val (82), Quillan (11), Ercé (09), Aspet (31) ou Arrens Marsou (64) comptaient parmi les destinations proposées. Labellisés par l’Etat, ces séjours ouverts à toutes les familles ont su associer par le biais d’ateliers d’animation le renforcement des apprentissages et les activités de loisirs autour de la culture, du sport, du développement durable. « L’objectif n’était pas de donner des cours mais grâce aux intervenants et aux activités de découvertes, un nombre d’apprentissages ont été consolidés ou rappelés avec par exemple la découverte de l’environnement naturel, la capacité à lire une carte ou à se repérer dans l’espace, etc. » explique Yannick.

Sur la centaine d’enfants participants, une cinquantaine a pu profiter de l’aide exceptionnelle de l’Etat pour prendre en charge tout ou partie du séjour. Ces enfants étaient en priorité, mais non exclusivement, domiciliés en quartiers politique de la ville ou en zones rurales, issus de familles isolées ou monoparentales ou en situation socio-économique précaires, enfants en situation de handicap ou ne disposant pas de connexion Internet suffisante pour l’enseignement à distance. Une attention particulière a également été donnée aux mineurs accompagnés par la protection de l’enfance.

 

Une offre sur-mesure

Sans ce dispositif, les deux colos qui se sont déroulées du 17 au 21 août à Arrens Marsou (64) pour les 6-11 ans et 11-15 ans n’auraient sans doute pas vu le jour. Logés au centre de vacances de la Salamandre à Arrens-Marsous (65), les enfants ont pu profiter d’activités riches et variées.
Afin d’apporter un renfort de connaissances, des randonnées à but éducatif ont été encadrées par un guide de haut-montagne (courses d’orientation, carnets d’activités faune et flore). Des visites de parcs animalier, des jeux d’aventure, des ateliers nature et développement durable, des activités de baignade, ou la visite d’une ferme étaient aussi au programme. Ou comment apprendre ou réapprendre tout en s’amusant !

 

Cités éducatives : une alliance effective

« C’est en s’appuyant sur le réseau d’acteurs éducatifs du territoire déjà activé dans le cadre du dispositif Cités éducatives que nous avons pu toucher les enfants pour qui le programme Vacances apprenantes a été conçu prioritairement » raconte Yannick. Pour s’inscrire, nombre de familles ont en effet été orientées par les associations de quartier, les structures de prévention, l’ASE mobilisés dans ce cadre.

Les Cités éducatives consistent en une grande alliance des acteurs éducatifs travaillant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville : services de l’État, des collectivités, associations, habitants. A Toulouse, la Fédération Léo Lagrange a su s’y investir pour répondre collectivement à cet enjeu majeur : lutter contre les inégalités et promouvoir l’égalité des chances.