Accueil | PRESSE | L’agrégateur d’opportunités Léo Lagrange au cœur du dispositif des Cités de la jeunesse

L’agrégateur d’opportunités Léo Lagrange au cœur du dispositif des Cités de la jeunesse

Nadia Hai, ministre déléguée auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargée de la Ville, lançait le 26 mai dernier à Poitiers le label les Cités de la jeunesse. Le 8 juin, elle intervenait dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale pour évoquer ce lancement en faisant la part belle à l’agrégateur d’opportunités développé par la Fédération Léo Lagrange dans le cadre de son programme jeunesse Alphaléo.

Dans un esprit de transversalité, les Cités de la jeunesse ont pour mission de valoriser et de donner davantage de moyens humains et/ou financiers aux structures locales qui innovent en matière d’accompagnement social des jeunes et qui portent une méthode : la réunion dans un même lieu des outils et des équipes pluridisciplinaires (associations, professionnels des collectivités, éducateurs spécialisés…) favorisant l’autonomie et l’émancipation des jeunes des quartiers dans tous les domaines (sport, culture, insertion professionnelle, citoyenneté…).

Le 8 juin dernier, Nadia Hai expliquait devant les parlementaires, dans le cadre d’une question au gouvernement, le sens de la démarche : « Souvent les jeunes de nos quartiers sont désarçonnés face à la multitude d’offres dont ils sont pourtant les destinataires. Simplifier l’information, mieux les accompagner, c’est tout le travail du dernier kilomètre que nous devons co-construire avec les élus locaux et les acteurs de terrain. (…). Avec les Cités de la jeunesse, nous renforçons le soutien de l’État avec une aide qui peut aller jusque 70 000€ et d’un agrégateur d’opportunités qui a été élaboré par l’association Léo Lagrange qui permet de centraliser toutes les informations destinées aux jeunes. »

L’agrégateur d’opportunités Léo Lagrange utilisé sur chaque lieu d’expérimentation

Trois établissements jeunesse dont le centre social Noguès à Paris 14e, géré par Léo Lagrange Nord-Ile-de-France, ont été retenus pour démarrer cette expérimentation. Cette structure Léo dispose d’ailleurs d’un corner Alphaléo, programme destiné à l’accompagnement 360 degrés des publics de 16 à 25 ans.

Pour répondre à la transversalité voulue pour l’accompagnement des jeunes, les professionnel.le.s de ces trois structures utiliseront l’agrégateur d’opportunités, initialement créé pour Alphaléo.

L’agrégateur d’opportunités est une application digitale qui agrège toutes les opportunités existantes sur les territoires, qu’il s’agisse de l’emploi, la formation, la culture, le sport, la mobilité… Le.la professionne.le interroge le.la jeune afin de cibler ses attentes et besoins et l’agrégateur lui propose alors une liste de ressources, acteurs, dispositifs en adéquation avec ses projets.

Lucile Brisebarre, responsable jeunesse-Alphaléo à la Fédération Léo Lagrange, se félicite de l’usage de l’agrégateur par les professionnel.le.s des Cités de la jeunesse : « ils seront formés cet été afin d’être opérationnels sur l’agrégateur en septembre, ils vont ainsi bénéficier de l’outil pour leurs publics. »

En savoir plus sur l’agrégateur

Une reconnaissance de l’expertise jeunesse Léo

L’intégration du réseau Cités de la jeunesse et la mise en lumière de l’agrégateur par son usage étendu est une fierté. Lucile explique : « Il s’agit d’une véritable reconnaissance de l’expertise jeunesse de notre mouvement ainsi que de la pertinence de l’agrégateur que nous avons créé spécialement pour le programme Alphaléo et les jeunes de 16 à 25 ans. C’est aussi une opportunité pour le centre social Noguès d’intégrer le collectif des professionnels des Cités de la jeunesse. »
L’expérimentation en cours des Cités de la jeunesse concrétise la volonté des pouvoirs publics de lutter contre le non-recours aux droits par les jeunes ainsi que de les accompagner à 360 degrés.
L’expertise et les engagements pour la jeunesse du réseau Léo se trouvent donc ici en pleine adéquation avec ce nouveau projet, dans l’intérêt de nos publics jeunes.