Lancement d’un nouveau programme au Kurdistan d’Irak !


La Fédération Léo Lagrange, en partenariat avec la Fondation Danielle Mitterrand – France Libertés, lance un nouveau programme de trois ans au Kurdistan d’Irak dès septembre 2019.

Ce nouveau programme fait suite aux actions réalisées ces dernières années, qui ont permis la formation de 13 formateur.rice.s, 43 animateur.rice.s et la mise en place d’activités pour plus de 8 000 enfants sur les camps de réfugié.e.s et déplacé.e.s du Kurdistan d’Irak.

La situation de la région s’améliore aujourd’hui et le Gouvernement Régional du Kurdistan (KRG) a besoin d’un accompagnement afin de structurer sa politique de jeunesse. Ainsi, ce nouveau programme, cofinancé par l’Agence Française de Développement, vise à développer la filière de l’éducation non-formelle, grâce à trois axes d’intervention :

  • Un Centre de formation sera ouvert à Erbil, capitale du Kurdistan irakien. Il accueillera des formations d’animateur.rice.s et de directeur.rice.s. Ce Centre d’éducation non-formelle sera un lieu d’échanges, de rencontres et de documentation permettant le rayonnement de cette filière au Kurdistan irakien.
  • Un réseau de 100 volontaires sera créé, formé et accompagné. Ce réseau sera chargé de mettre en place des projets au sein des communautés du territoire en fonction des besoins des populations afin de favoriser les initiatives et le développement au niveau local.
  • Des actions sur le terrain seront réalisées auprès des populations fragilisées, notamment la communauté yézidie déplacée au Nord du Kurdistan. Grâce à un partenariat avec Douleurs Sans Frontières, cet axe du programme proposera la combinaison de l’approche thérapeutique et celle de l’éducation non-formelle afin d’accompagner au mieux les populations victimes de lourds traumatismes.

Ce programme sera réalisé en lien avec nos partenaires locaux : Public Aid Organization (PAO) et Civil Development Organization (CDO), deux acteurs très engagés et reconnus sur le terrain.

L’éducation populaire, à travers ce programme, permettra de redonner les moyens à la société civile et notamment à la jeunesse d’être actrice de changements durables.


Vers le haut