Accueil | Toute l'actualité | Yves Blein devient président de l’UCPA

Yves Blein devient président de l’UCPA

Le conseil d’administration du groupe associatif UCPA a procédé au renouvellement de ses instances, le 13 octobre dernier. Dans le cadre du partage et de l’alternance des responsabilités pratiqués entre les associations membres de l’UCPA, Yves Blein en devient le président pour la Fédération Léo Lagrange. Interview.

L’UCPA est un groupe de deux associations, union de personnes morales (associations de jeunesse et d’éducation populaire, fédérations sportives et pouvoirs publics). Reconnue d’utilité publique comme fédération sportive, l’UCPA est dirigée, de manière bénévole et désintéressée, au service de l’intérêt général pour développer l’accès des jeunes au sport dans un but d’éducation et de cohésion sociale.

Yves Blein, représentant de la Fédération Léo Lagrange qu’il préside, a été élu président du conseil d’administration.

INTERVIEW

Yves, tu es aujourd’hui élu président de l’UCPA. Pour toi, qu’est-ce que l’UCPA et quel est le rôle de son président ?
L’UCPA, c’est d’abord, comme notre Fédération, une très belle association qui s’engage chaque jour pour que le temps libre des enfants, des jeunes, des adultes, soit un temps d’épanouissement individuel et collectif, dans le cadre d’activités conçues dans un esprit humaniste et sans lucrativité. Je représente la Fédération au Conseil d’Administration de l’UCPA – qui est une association d’associations – depuis 2 ans. Aujourd’hui, comme Président, j’en impulserai le développement et contribuerai à la définition de ses grandes orientations.

Quelles sont les valeurs et/ou missions partagées avec la Fédération Léo Lagrange ? Depuis quand la FLL participe-t-elle au conseil d’administration de l’UCPA et pour quelles raisons ?
Les deux associations œuvrent dans le champ du temps libre, avec la conviction que ce temps doit participer intelligemment de l’épanouissement de la personne humaine. Cet objectif – philosophique – est intimement lié à la mission d’éducation populaire dont nos associations se revendiquent. Léo Lagrange compte parmi les fondateurs de l’UCPA. C’est pour moi un grand honneur d’être un successeur de Georges-Bernard Renouard qui fut, en tant que représentant de notre Fédération, le premier Président de l’UCPA, lors de sa création en 1965.

Quelles seront tes axes d’action en tant que président de l’UCPA ? Quels seront les grands enjeux de ta présidence ?
L’UCPA, pour simplifier, a deux grands domaines d’activités :

• Une offre de séjours principalement sportifs « catalogue » qui s’adresse particulièrement aux enfants, aux jeunes et aux adultes
• La prise en charge, par délégations de services publics essentiellement, d’équipements sportifs : centres nautiques, centres équestres, patinoires, bases de loisirs, espaces multisports, etc.

Je soutiendrai bien sûr ces deux domaines d’engagement, pour que ces activités restent dans le champ d’une économie sociale respectueuse de l’homme, solidaire et désintéressée. C’est pour moi au centre de mon engagement, à l’UCPA comme à Léo Lagrange ; et je continuerai bien sûr à consacrer autant d’énergie à Léo pour soutenir ses projets et asseoir sa place dans la paysage associatif Français.

Comment combineras-tu tes deux présidences UCPA et Léo ? Auras-tu du temps pour Léo ?
Quand on administre l’UCPA, on est déjà nécessairement responsable d’un autre Mouvement. La trésorière par exemple est membre de l’équipe dirigeante de l’UFCV. Ce sont donc des mandats complémentaires et, entre UCPA et Léo, les complémentarités sont pour moi assez évidentes et peuvent renforcer l’une comme l’autre de nos associations. C’est aussi à cela que je vais m’employer.

Qu’as-tu envie de dire à ceux qui ne connaissent pas l’UCPA ?
Intéressez-vous à l’UCPA ! Allez sur son site, regardez son histoire, la modernité de son projet et de son offre ! C’est un très bel exemple de ce que le monde associatif peut faire en direction de la jeunesse !

Pour en savoir plus : Mieux connaître l’UCPA